Amazon en France: Un «fun game» pour dénoncer ses collègues
Actualisé

Amazon en FranceUn «fun game» pour dénoncer ses collègues

Un centre de tri Amazon, situé dans le nord de la France, a mis en place un système permettant aux employés de dénoncer les manquements à la sécurité de leurs supérieurs contre un éventuel cadeau.

par
cga

Engranger des bons points pour à la fin, gagner un cadeau. Baptisé le «safety fun game», il s'agit d'une sorte de jeu-concours mis en place dans l'entrepôt Amazon de Lauwin-Planque, dans la région de Lille. L'objectif est de dénoncer sur des bouts de papier (intitulé «Faux pas») les supérieurs coupables d'actions manquant aux règles de sécurité en vigueur dans l'établissement, relève Capital. Il suffit de glisser les bulletins dans une urne, spécialement prévue à cet effet.

Une manière bien particulière d'encourager les employés à promouvoir et faire respecter la sécurité sur le site. Chaque dénonciation rapportant des points, l'employé en ayant engrangé le maximum d'ici au 19 décembre gagnera même un cadeau, peut-on lire sur des affiches placées sur les murs de l'entrepôt. La règle du jeu n'explique cependant pas ce qu'il advient des responsables pris en faute. «Have fun !» («amusez-vous bien»), conclut la présentation du jeu.

Opération «ludique»

Dès le lendemain de l'apparition de ces affiches, un syndicaliste a alerté Amazon pour demander de mettre un terme à cette pratique qui relève, selon lui, de la délation. «Il est hallucinant de constater qu'un tel 'jeu' ait pu passer et être déployé sans que personne ne tique», a-t-il écrit dans un mail adressé à la direction du groupe.

Interrogé par le magazine économique français, le service communication d'Amazon a, pour sa part, botté en touche: «C'est une opération ludique, faite dans un esprit bon enfant et bienveillant. Il ne s'agit pas de délation. Le but est que les employés fassent part des consignes de sécurité non respectées par leurs managers et ils récupèrent en échange ce qu'on appelle des points. La sécurité doit être l'affaire de tous dans l'entreprise, des managers vers les employés, et inversement.» Il est également rappelé que cette opération, déjà pratiquée dans le passé, «avait été accueillie de manière très positive.»

Ton opinion