Genève/Lausanne: Un fuyard des HUG est un récidiviste de l'évasion
Actualisé

Genève/LausanneUn fuyard des HUG est un récidiviste de l'évasion

Le détenu Portugais qui s'est enfui de l'hôpital genevois samedi avait été gravement blessé en mars lors d'une tentative similaire au CHUV.

par
jcu

L'un des deux évadés des HUG, samedi soir, n'en n'était pas à son coup d'essai. Le détenu, un Portugais de 26 ans, était en effet soigné dans l'hôpital genevois après s'être blessé en tentant de se faire la belle au CHUV, en mars dernier. Le récit en a été fait lors de son procès en appel à Lausanne mercredi dernier, rapporte le quotidien «24heures». Condamné en février à 7 ans de prison pour des braquages de stations-service, il n'a pu se rendre à l'audience de la semaine passée. Un certificat médical l'avait jugé «intransportable».

L'homme semble avoir bien préparé sa première tentative d'évasion. Incarcéré à la prison vaudoise de Bois-Mermet, il y avait volé un spray au poivre et une clé de menotte. Il a ensuite fait semblant d'être malade, au point d'être conduit à l'hôpital. Ayant distrait un surveillant en demandant un verre d'eau, le détenu est parvenu à se défaire des ses entraves aux pieds. Il s'est alors enfui, non sans utiliser son spray contre ses poursuivants. Pris au piège dans une cage d'escalier, il a enjambé la rambarde et s'est laissé pendre quelques secondes avant de tomber dans le vide.

La chute de 13,30m lui a occasionné des fractures aux deux jambes, aux côtes, au dos et au bassin. Le 9 juillet, il a été condamné pour cette fuite à 150 jours de détention. Tout comme son comparse des HUG, il est désormais prévenu de mutinerie et de tentative de meurtre pour son évasion avortée de samedi.

Ton opinion