Un gag séparatiste qui se transforme en plébiscite

Actualisé

Un gag séparatiste qui se transforme en plébiscite

Deux étudiants sont à la source de la pétition qui réclame le rattachement du Haut du canton
de Neuchâtel au Jura.

«Le succès de ce texte ne m'étonne pas. Tout ce qui est dans le Haut descend dans le Bas. Les gens en ont ras-le-bol,» explique Joaquim Manzoni. Cet étudiant en lettres de 26 ans est l'un des deux rédacteurs de la pétition réclamant le rattachement des districts du Locle, de la Chaux-de-Fonds et du Val-de-Travers au Jura.

(«20 minutes» d'hier) «Nous voulions faire quelque chose après la décision du Conseil d'Etat de descendre l'école d'ingénieurs du Locle à Neuchâtel. Le Bas du canton récolte tout, alors que le tissu économique et industriel se trouve dans les Montagnes. Carnaval approchant, nous avons lancé ce texte sur le mode ironique et humoristique, mais ça reste très sérieux!»

Si sérieux que les deux compères sont très actifs dans la récolte de paraphes: «Nous avons fait signer des feuilles durant les matches de play-off du HC La Chaux-de-Fonds. Les gens partaient avec trois exemplaires et nous les ramenaient remplies cinq minutes plus tard. Mardi, nous tiendrons un stand à Espace Cité, à La Chaux-de-Fonds, toute la journée.»

La télévision suisse alémanique a pris rendez-vous avec les deux jeunes à cette occasion. 3500 signatures ont déjà été recueillies. «Quand nous en aurons assez, nous descendrons au Château pour les remettre au Conseil d'Etat», se réjouit Joaquim Manzoni.

Nando Luginbuhl

Ton opinion