Actualisé 16.10.2012 à 10:27

Lausanne

Un généticien reçoit le prix Latsis national

Jacques Fellay, de l'EPFL, est le lauréat du Prix Latsis national 2012, doté de 100'000 francs. Il est récompensé pour ses travaux sur les variations génétiques influençant les réponses aux virus et à leurs traitements.

Jacques Fellay est un adepte de la recherche translationnelle, discipline qui vise la mise en application médicale des résultats de la recherche fondamentale. Au carrefour entre laboratoire et clinique, il défend l'idée que les allers et retours entre les deux mondes sont indispensables à la découverte de solutions applicables, a indiqué mardi le Fonds national suisse (FNS).

Ses recherches se situent à l'interface entre génomique et maladies infectieuses. Au début des années 2000, le traitement des patients atteints du VIH pouvait entraîner d'importants effets indésirables. Jacques Fellay décèle alors l'existence de variations génétiques qui influencent la réponse individuelle aux médicaments antirétroviraux.

Certains patients affichent des taux sanguins de médicaments plus élevés que les autres, ce qui augmente les risques de toxicité. La connaissance du profil génétique permet de prédire ces effets néfastes et d'adapter la thérapie en conséquence.

Succès du traitement

Plus tard, lors d'un séjour de quatre ans à l'Université de Duke, aux Etats-Unis, Jacques Fellay s'intéresse au génome complet d'individus porteurs du virus de l'hépatite C. Il découvre que la constitution génétique des patients a un impact majeur sur le succès du traitement antiviral, qui n'est efficace que dans 50% des cas.

Aujourd'hui, les prédicteurs génétiques de la réponse aux médicaments sont pris en compte au moment de décider de l'opportunité de commencer ou non un traitement.

En parallèle, le VIH reste dans la ligne de mire du médecin. Il a ainsi identifié trois gènes qui permettent à certaines populations de patients d'opérer un meilleur contrôle immunitaire de la maladie. Il pourrait s'agir d'un pas d'envergure vers la découverte d'un vaccin.

Différences de réaction

Professeur boursier du FNS et directeur de laboratoire à la Faculté des sciences de la vie de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) depuis 2011, Jacques Fellay observe les mutations qui apparaissent chez le VIH lorsqu'il est combattu par le système immunitaire et explore les variations génétiques des personnes infectées qui pourraient en être la cause.

Il travaille aussi à mieux comprendre les différences de réaction des enfants à la grippe ou au virus respiratoire syncytial, tentant de comprendre pourquoi certains ne font que quelques jours de fièvre alors que d'autres nécessitent une prise en charge en soins intensifs.

Le Prix Latsis national est une des distinctions scientifiques les plus importantes de Suisse. Sur mandat de la fondation du même nom, le FNS le décerne chaque année à des chercheurs de moins de 40 ans en récompense de travaux remarquables menés en Suisse. La remise du prix aura lieu le 10 janvier prochain à l'Hôtel du gouvernement (Rathaus), à Berne.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!