Initiative sur les armes: Un Genevois à poil pour ses idées
Actualisé

Initiative sur les armesUn Genevois à poil pour ses idées

Le jeune UDC Xavier Schwitzguébel s'affichera en ville dans le plus simple appareil. Certains de ses pairs avouent qu'ils auraient eu moins d'audace.

par
Irène Languin

Tout nu avec un fusil. Voilà comment le président des Jeunes UDC genevois a décidé de mener campagne contre l'initiative pour l'interdiction des armes à domicile, soumise au vote le 13 février. Une affiche montrant le jeune homme dévêtu, posant avec un Fass 90 camouflant ce que la décence défend d'exhiber, sera placardée à Genève la semaine prochaine. «Nous espérons capter les votes des femmes, qui préfèrent souvent savoir les fusils à l'arsenal», explique Xavier Schwitzguébel. Se disant très à l'aise avec son image, le Genevois, gradé à l'armée, confesse toutefois avoir posé en slip. C'est l'informatique qui l'a gommé. Les deux sujets de la photo ont ainsi évité un contact trop intime. «Le collègue qui m'a prêté le fusil aurait été gêné, sourit le politicien. Et moi aussi!»

Les autres partis s'amusent de cette témérité. Mais tous ne sont pas prêts pour l'effeuillage. «C'est rigolo, ça attire l'œil, concède Philippe Nantermod, vice-président des Jeunes radicaux-libéraux suisses. Mais je ne me déshabillerais que si je suis certain que la nudité serve ma cause.»

Réaction encore plus farouche chez les Jeunes UDC du Valais: «Non, je n'irais pas jusque là, réagit Grégory Logean, co-président. Il vaut mieux mettre en avant les idées que l'anatomie.» Le climat est en revanche plus détendu au sein de la Jeunesse socialiste genevoise. Pour sa secrétaire, Olga Baranova, le corps humain peut parfaitement servir des idées politiques. «Le nu est beau, je le ferais sans problème.» Le parti compte répondre aux affiches de Xavier Schwitzguébel ces prochains jours sur leur site. Des personnalités y scanderont le slogan: «c'est mieux d'avoir un gros calibre dans le pantalon qu'à la maison».

A noter enfin que l'image du mâle fesses à l'air et arme à la main n'est pas bien nouvelle sous le soleil helvétique. En 1989 déjà, le Groupe Suisse sans Armée (GSsA) faisait poser un homme nu avec un fusil. Mais pour une initiative qui prônait... l'abolition de l'armée!

Ton opinion