France voisine: Un Genevois condamné après un accident mortel

Actualisé

France voisineUn Genevois condamné après un accident mortel

Le conducteur d'un véhicule à l'origine d'un accident mortel a écopé d'une année de prison avec sursis.

par
mpo
Le tribunal de Thonon-les-Bains s'est saisi de l'affaire.

Le tribunal de Thonon-les-Bains s'est saisi de l'affaire.

DR

Le Tribunal de Thonon-les-Bains était saisi cette semaine d'une affaire d'accident mortel de la route. Le 11 juillet 2017, un Genevois de 26 ans effectue un demi-tour sur une route principale de Saint-Julien-en-Genevois. Durant la manoeuvre, il est heurté par une moto qui percute son aile arrière gauche. Le conducteur du deux-roues, chef de brigade motocycliste, décède dans l'accident, rapporte «Le Messager».

Le jeune homme a comparu pour homicide involontaire. Devant la Cour, il a affirmé ne pas pouvoir se défaire de ce souvenir, être très affecté par les conséquences de l'accident et avoir peur de conduire, alors qu'il était chauffeur-livreur à l'époque du drame.

Regrets sincères

Spontanément, il a écrit une lettre à la famille de la victime. L'avocat de la victime relève que ces «regrets» semblent «véritables». Le procureur de la République a estimé que le fautif ne pouvait être considéré comme un «vrai chauffard».

Le tribunal n'a pu établir un excès de vitesse de la part du motard, mais a relevé que le conducteur fautif n'aurait pas mis son clignotant, selon un témoin.

Le conducteur fautif a été condamné à un an de prison avec sursis et à une interdiction de rouler sur le territoire français pendant deux ans. Le procureur avait requis trois ans, dont un an ferme.

Ton opinion