Actualisé 26.10.2014 à 19:33

Madrid

Un Genevois pose son avion sur le ventre

Le pilote d'un appareil de tourisme parti de Genève parvient à se poser sans train d'atterrissage. Il n'y a pas eu de blessé, mais la vidéo depuis l'intérieur du cockpit donne des frissons.

de
dra

«C'est la première fois que pareille chose m'arrive depuis 30 ans que je pilote!» Au téléphone, Antoine Gini paraît très calme mais il avoue que sa mésaventure l'a quand même un peu secoué. Et on le comprend.

Il décolle de Genève en fin de matinée jeudi dernier pour rendre visite à sa fille, à Madrid. Il est accompagné de son fils de 17 ans. Après 4 heures de vol, Antoine s'apprête à se poser sur un aérodrome de la capitale espagnole. Mais le train d'atterrissage refuse de s'ouvrir. Pendant 55 minutes, le Genevois va enchaîner les manœuvres et tenter dix fois de provoquer l'ouverture de la mécanique récalcitrante. En vain. Il ne peut pas bloquer indéfiniment l'aérodrome et annonce qu'il va se poser sur le ventre. Une folie? «Non, si il n'y a pas d'obstacles sur la piste, ça se passe en principe sans problème», explique le pilote. Qui s'exécute.

L'avion glisse sur 120 mètres, racle le revêtement de la piste et termine son arrivée mouvementée sur sol espagnol aux pieds des pompiers, prêts à intervenir en cas de problème. Père et fils n'ont pas la moindre égratignure. L'appareil, lui, n'est que légèrement touché: l'hélice, un volet et une antenne se sont brisés.

Antoine et son fils rentreront à Genève en principe lundi prochain sur un vol régulier. Mais il faudra au pilote genevois de cinq à six mois pour récupérer son appareil, après enquête pour déterminer les causes de l'accident et les réparations à effectuer.

La vidéo de l'atterrissage d'urgence vu depuis le cockpit

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!