Genève: Un Genevois sur quatre souffre psychiquement
Actualisé

GenèveUn Genevois sur quatre souffre psychiquement

Une étude révèle que près d'un quart de la population genevoise déclare souffrir de problèmes psychiques. Les femmes sont deux fois plus touchées que les hommes.

Image d'illustration.

Image d'illustration.

Kein Anbieter/AFP

La proportion de personnes déclarant avoir des problèmes de santé mentale s'élève à 23% à Genève, contre 18% dans le reste de la Suisse, selon les données tirées d'une étude de l'Observatoire suisse de la santé (OBSAN). L'enquête, qui a été réalisée sur un échantillon d'environ 2000 personnes en 2012, montre que 17% des sondés ont déclaré des problèmes psychiques moyens et 6,1% des problèmes importants.

Les femmes sont particulièrement concernées. Près d'un tiers d'entre elles signalent des problèmes psychiques. Ces derniers sont également plus fréquents chez les personnes de nationalité étrangère. Les troubles touchent aussi moins les personnes au bénéfice d'une formation supérieure.

Excès de poids

L'enquête sur la santé des Suisses de l'OBSAN, effectuée tous les cinq ans, relève aussi que la population genevoise présente un excès de poids, ceci malgré un accroissement de l'activité physique observé depuis 2002, a indiqué dans un communiqué le Département de l'emploi, des affaires sociales et de la santé.

Entre 1992 et 2012, la part des personnes en surpoids est ainsi passée de 26% à 41% dans le canton de Genève. La moitié des hommes sont concernés par le problème. Près de la moitié des personnes touchées par la surcharge pondérale ou l'obésité est de nationalité étrangère. (ats)

Ton opinion