Actualisé 13.07.2012 à 13:02

Avalanche de ChamonixUn guide valaisan enseveli jusqu'au cou

Le guide de montagne de Fiesch Kilian Volken est sorti indemne de l'avalanche qui a tué neuf personnes, dont un Suisse, jeudi. Ses deux clients n'ont pas survécu.

de
jbm

Kilian Volken, guide de montagne à Fiesch, dans le Haut-Valais, se trouvait également au Mont-Blanc avec deux personnes qu'il connaissait de longue date. Deux autres guides faisaient la même ascension: un guide suisse ainsi qu'un guide originaire du Canada, habitant Zermatt.

Transféré à Viège

L'alpiniste chevronné de Fiesch a eu de la chance dans son malheur. Lorsque l'avalanche s'est finalement arrêtée, il s'est retrouvé avec de la neige jusqu'au cou. Il doit sa survie au fait qu'il ait pu respirer. Malgré tout, il souffre de contusions et d'écorchures et il ne devrait pas subir de traitements chirurgicaux, précisent des connaissances dans le «Walliser Bote». Il a du reste été transféré de l'hôpital de Sallanches, en France, à celui de Viège.

L'avalanche n'était pas «énorme»

L'avalanche n'était pas «énorme», a indiqué vendredi Frédéric Champly, chef des urgences et des secours en montagne. Mais, «c'est la surfréquentation qui fait que l'on a autant de victimes», selon lui. Une enquête de gendarmerie est en cours pour établir les circonstances exactes de l'accident et écarter toute responsabilité humaine, a pour sa part indiqué le parquet de Bonneville. Le vent aurait amassé sur la pente raide de la neige en une couche superficielle, qui aurait glissé sous le poids des alpinistes, peut-être sous le piolet de l'un d'eux, a précisé un procureur. Il a souligné que «les conditions météorologiques n'étaient pas défavorables». Le magistrat a requis un expert en avalanche et les investigations pourraient durer plusieurs semaines.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!