Un «Guitar Hero» à l'Arena

Actualisé

Un «Guitar Hero» à l'Arena

Joe Satriani, l'un des plus talentueux guitaristes de sa
génération, débarque au bout du lac Léman.

«On parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître.» Dans les années 1970, le guitariste de rock était souvent considéré comme un héros.

L'un des plus célèbres d'entre eux, Eric Clapton, avait même été baptisé Dieu par ses fans. Excusez du peu.

Les modes musicales qui ont suivi ont un peu relégué les joueurs de six-cordes au second plan. Pour autant, les aficionados de prouesses techniques, quoique moins nombreux, sont toujours passionnés.

Dans certains groupes comme Toto ou Deep Purple, par exemple, le public vient d'abord pour acclamer Steve Lukather ou Steve Morse, respectivement gratteux du combo californien et du «pourpre profond».

Vendredi, même s'il sera sans nul doute accompagné de rythmiciens de premier plan, les gens se déplaceront uniquement pour Joe Satriani. A 52 ans, l'Etasunien s'est bâti une réputation qui ne doit rien au hasard. Il a enseigné dans la célèbre école de Berklee, avant d'entamer une carrière solo.

L'unique trip de Satriani est de jouer du rock, surtout instrumental, et de repousser toujours plus loin les limites de la virtuosité... sans jamais se prendre trop au sérieux. La preuve? Son dernier CD s'intitule «Professor Satchafunkilus and the Musterion of Rock». The Gang Band (ex-Zapping Buzz Band) assurera la première partie.

Didier Tischler

Arena, ve 9, 20h

Arena, ve 9, 20h

Ton opinion