Pays-Bas: Un hacker arrêté pour avoir vengé WikiLeaks
Actualisé

Pays-BasUn hacker arrêté pour avoir vengé WikiLeaks

Un adolescent de 16 ans, interpellé dans la nuit de mercredi à jeudi à La Haye, a avoué avoir participé à des cyber-attaques contre des sites de cartes de crédit.

«La police judiciaire a interpellé cette nuit, à la demande du parquet national, un garçon de 16 ans, soupçonné d'être impliqué dans la cyber-attaque des sympathisants de WikiLeaks sur des sites web tels que Mastercard et Paypal», a déclaré le parquet national néerlandais.

L'adolescent a avoué avoir «lancé des attaques sur les sites de Mastercard et Visa», a déclaré Wim de Bruin, porte-parole du parquet national néerlandais. «Le garçon fait probablement partie d'un plus grand groupe de hackers, à propos duquel l'enquête se poursuit», souligne le communiqué.

Un groupe de pirates informatiques, «Anonymous», avait lancé mercredi une vaste attaque coordonnée contre les sites internet d'entreprises ayant privé WikiLeaks de leurs services financiers, notamment pour récolter des dons.

Baptisée «Opération Riposte», cette attaque avait rendu inaccessible pendant plusieurs heures le site de l'émetteur de cartes de crédit Visa, tandis que celui de son concurrent Mastercard a été perturbé.

La société américaine de paiements par internet PayPal a depuis réactivé le compte de WikiLeaks, débloquant notamment les fonds disponibles sur le compte, mais elle lui impose encore certaines restrictions et ne prend plus de nouveaux versements jusqu'à nouvel ordre. John Muller, le directeur juridique de PayPal, filiale du groupe de commerce en ligne eBay, affirme que les pressions des opposants de WikiLeaks ou celles des opposants du site n'ont pas eu d'impact sur ses décisions. (ats)

Ton opinion