Actualisé 29.01.2019 à 09:34

CommerceUn hard-discounter russe veut conquérir l'Europe

Alors que les allemands Aldi et Lidl font la loi en Europe dans le créneau du hard-discount, un groupe venu de Russie entend bien se faire une place au soleil.

de
Pascal Schmuck, Zurich
Un côté hangar assumé pour des prix défiant toute concurrence: Torgservis et ses magasins Mere débarquent en Allemagne.

Un côté hangar assumé pour des prix défiant toute concurrence: Torgservis et ses magasins Mere débarquent en Allemagne.

Mere

Son nom n'est pas encore connu en Europe de l'Ouest. Mais Torgservis compte bien y remédier. Le groupe russe spécialisé dans le hard-discount prépare une offensive en Europe de l'Ouest qui démarre ce mardi avec l'ouverture d'un premier magasin à Leipzig en Allemagne sous le nom de Mere, explique mardi le Blick.

Le groupe prévoit d'ouvrir une centaine de filiales outre-Rhin, principalement dans ce qui était l'ex-RDA, où les habitants ont peut-être plus l'habitude des produits russes.

Tout pour baisser les coûts

Torgservis et ses échoppes Mere sont déjà présents en Biélorussie, en Roumanie, au Kazakhstan et en Chine. Ils comptent également s'implanter en Pologne et en Azerbaïdjan. Aucun projet n'est prévu pour le moment en Suisse.

Le groupe s'est fait une spécialité de baisser les prix partout où il le pouvait. Pas de rayons donc dans ses magasins, les clients se servant directement sur les palettes ou dans les caisses. En Russie, les enseignes sont également privées de chauffage pour réduire les coûts.

Une famille de Sibérie

L'entreprise propose principalement des produits alimentaires et de première nécessité mais il promet des prix inférieurs de 20% à la concurrence. Elle s'approvisionne principalement en Russie ainsi qu'auprès de producteurs de taille moyenne en difficulté.

Torgservis appartient à la famille Schnaïder basée à Krasnoïarsk en Sibérie. La mère Valentina et ses deux fils ont fait fortune dans la vente d'alcools avant de se tourner il y a une dizaine d'années dans le commerce de détail. Le chiffre d'affaires du groupe approcherait 1,5 milliard de francs.

Aldi et Lidl en position de force

Selon le magazine allemand Stern, les promesses du prix de Torgservis ne sont pas irréalisables. Aldi et Lidl ne sont pas menacés pour autant, ajoute un expert du commerce de détail. Les deux géants allemands peuvent se permettre une guerre des prix avec le nouveau venu puisqu'ils ont nettement plus de filiales et que ce sont eux qui fixent les prix.

Les hard discounters allemands auront toutefois tout intérêt à être prudents. Le futur magasin Mere à Leipzig remplace symboliquement une enseigne Aldi dans un centre commercial.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!