Uri: Un hélicoptère s'écrase à Erstfeld: 4 morts
Actualisé

UriUn hélicoptère s'écrase à Erstfeld: 4 morts

Le crash d'un hélicoptère lundi matin sur les hauts de Erstfeld (UR) a fait quatre morts, a indiqué la police cantonale uranaise.

Les quatre occupants de l'appareil ont été tués.

Les quatre occupants de l'appareil ont été tués.

Les causes restent un mystère: le pilote était expérimenté, l'appareil était pratiquement neuf et les conditions météorologiques bonnes.

L'appareil qui s'est écrasé à Uri appartenait au Swiss Helicopter Group. Le pilote, deux assistants de vol et un mécanicien ont perdu la vie dans l'accident, a indiqué Markus Lerch, directeur du groupe, lors d'une conférence de presse à Flüelen (UR). Les victimes étaient toutes uranaises, a précisé de son côté la police cantonale.

Le pilote effectuait depuis quatre ans des vols au départ d'Erstfeld, a précisé le Swiss Helicopter Group. L'appareil, un Eurocopter, a décollé lundi vers 07h00 pour rallier la cabane de Leutschach du Club alpin suisse (CAS), à 2200 mètres d'altitude, afin d'y déposer un mécanicien.

Enquête ouverte

L'hélicoptère s'est ensuite rendu à Andermatt avant de retourner à la cabane pour récupérer le mécanicien. Puis, il a pris la direction d'une deuxième cabane, au pied du Krönten, à 1900 mètres d'altitude, mais n'a jamais atteint son but.

Aux côtés de la police cantonale, la Rega, les pompiers de Erstfeld, une équipe de soutien et le Service d'enquête suisse sur les accidents (SESA) ont participé à l'opération de sauvetage. Le SESA a ouvert une enquête.

Pas de lien

Le Swiss Helicopter Group, qui emploie 13 personnes à Erstfeld et possède deux hélicoptères, a suspendu pour l'heure ses activités. L'entreprise compte 130 employés dans toute la Suisse.

Samedi déjà, un hélicoptère de l'entreprise Heli-TV s'était écrasé à Iragna (TI), faisant également quatre mort. Il n'y a pas de lien, a estimé M. Lerch. Les deux appareils étaient des modèles différents. La cause du drame du Tessin est également encore inconnue.

(ats)

Enquête sur les causes du crash tessinois

Les circonstances de la chute d'un hélicoptère de la société tessinoise Heli-TV qui a fait quatre morts samedi matin dans le nord du Tessin sont étudiées par le Service d'enquête suisse sur les accidents (SESA), basé à Payerne (VD). Les enquêteurs examinent l'épave de l'appareil.

«Il est trop tôt pour confirmer ou démentir quoi que ce soit» a indiqué lundi à l'ats Florian Reitz du SESA, qui s'est rendu sur les lieux du crash samedi. «Nous avons effectivement détecté des traces sur un rocher et nous devons désormais rassembler tous les éléments en notre possession. Nous pouvons cependant dire qu'il s'agit bien d'une perte de contrôle de l'engin durant sa descente vers Lodrino (TI).»

Pour des raisons que l'enquête devra éclaircir, l'hélicoptère ne s'est pas posé à l'endroit prévu mais a repris de la hauteur, entamant la descente vers Lodrino, a souligné l'enquêteur du SESA.

L'accident, qui a coûté la vie au pilote, âgé de 62 ans et domicilié à Arbedo, et à trois passagers âgés de 43 à 63 ans et tous résidant à Personico, a suscité une grande émotion au Tessin. En plus du pilote et de son assistant de vol, l'appareil transportait quatre personnes sur les monts de Personico, une zone atteignable uniquement à pied ou en hélicoptère, où devait avoir lieu une fête.

Arrivé à destination, l'appareil a vraisemblablement heurté une roche, comme le démontrerait les traces repérées par le SESA, endommageant les pales du rotor principal. Il a cependant réussi à descendre presque à la hauteur du sol puisque l'assistant de vol a pu sortir et tirer derrière lui un des passagers.

Le crash fatal a ensuite eu lieu vers 8h00, sur une carrière de granit entre Iragna et Lodrino. Les quatre occupants restants sont morts sur le coup.

Ton opinion