Grèce: Un hélicoptère s’écrase en mer en luttant contre un feu de forêt 

Publié

GrèceUn hélicoptère s’écrase en mer en luttant contre un feu de forêt 

Les secours déplorent deux blessés graves après la chute de l’appareil dans la mer Egée mercredi. Le pilote a lui été retrouvé sain et sauf. 

L’hélicoptère «participait à la lutte contre un feu de forêt à Samos». (Image d’illustration)

L’hélicoptère «participait à la lutte contre un feu de forêt à Samos». (Image d’illustration)

AFP

Deux personnes ont été blessées grièvement alors que deux autres ont été sauvées après que leur hélicoptère s’est écrasé en mer mercredi pendant qu’il participait à une opération de lutte contre un incendie de forêt sur l’île grecque de Samos, selon un nouveau bilan des pompiers.

État «critique»

«Tous les membres de l’équipage ont été repérés dont deux sains et saufs et les deux autres inconscients», a indiqué un communiqué du service des pompiers mercredi soir. Le pilote roumain de l’hélicoptère bombardier d’eau était le premier que les garde-côtes ont découvert sain et sauf juste après l’accident mercredi en fin d’après-midi.

Ensuite les autorités ont repéré dans l’eau deux autres membres de l’équipage inconscients, un Roumain et un Moldave, dont l’état est qualifié de «critique», selon les autorités. «Ils ont été hospitalisés et des efforts de réanimation sont en cours», a indiqué à l’AFP une responsable du bureau de presse des garde-côtes.

Le quatrième membre de l’équipage, un Grec, porté initialement disparu, a finalement été découvert sain et sauf près d’une plage de l’île de Samos en mer Egée mercredi soir, ont indiqué les garde-côtes. Selon les premières informations rapportées par la télévision publique Ert, l’accident est survenu alors que l’hélicoptère était «en train de se ravitailler en eau de mer pour lutter contre un feu de forêt à Samos», qui s’était déclenché sur l’île vers 14h00, heure locale (13h00, heure suisse).

Vents forts 

Trois hélicoptères et cinq bombardiers d’eau au total épaulés par une cinquantaine de pompiers ont commencé à lutter contre les flammes mercredi après-midi. Mais une fois la nuit tombée seuls les pompiers ont pu rester sur place pour tenter de circonscrire le feu, les avions et hélicoptères ne pouvant opérer que pendant la journée.

Des vents forts de plus de 7 sur l’échelle de Beaufort (qui comporte treize degrés) soufflaient dans la région tandis que la température a atteint mercredi près de 30 degrés Celsius. La Grèce est presque tous les étés la proie d’incendies de forêt souvent violents.

Pour renforcer ses moyens après les feux dévastateurs de l’été dernier qui avaient fait trois morts et ravagé 130’000 hectares, le gouvernement grec a demandé, dans le cadre du Mécanisme européen de protection civile (MEPC), à ses partenaires européens de déployer préventivement cet été des pompiers en provenance de plusieurs États membres.

Ainsi, depuis le 1er juillet, 250 pompiers roumains, français, allemands, bulgares, finlandais et norvégiens, ont commencé successivement à être déployés à travers le pays. Des dizaines de petits et moyens feux de forêt se sont déclenchés ces dernières semaines en Grèce attisés par de forts vents et des températures de plus de 30 degrés Celsius sans toutefois faire de victimes.

(AFP)

Ton opinion