Mobilité électrique: Un Helvète a construit le chopper électrique le plus effronté

Publié

Mobilité électriqueUn Helvète a construit le chopper électrique le plus effronté

En plus d’avoir un look d’enfer, l’e-chopper SR est probablement le plus puissant du monde. Il a été conçu et réalisé par un seul et même homme.

par
Jan Graber
Peter Fässler sur l’e-chopper SR, un deux-roues homologué et autorisé à rouler qu’il a construit lui-même.

Peter Fässler sur l’e-chopper SR, un deux-roues homologué et autorisé à rouler qu’il a construit lui-même.

Jan Graber

Lorsque Peter Fässler décide de construire une moto électrique, il n’a que peu d’affinités avec ces deux-roues. Il n’a pas le permis de conduire moto, il travaille dans une entreprise qui fabrique des installations de surfaçage dans le secteur de la technique médicale, il a une femme et trois enfants. Seul l’existence d’un garage familial le rapproche du milieu de la mécanique.

Mais quand Peter Fässler s’exprime, son enthousiasme pour les solutions techniques jaillit littéralement. «Je pourrais, par exemple, concevoir le coffrage comme des nervures», dit-il spontanément, alors que nous nous trouvons devant l’e-chopper SR de couleur cuivre. Devant cette moto typiquement américaine, ses yeux d’un bleu acier brillent.

Créer quelque chose

Mais commençons par le commencement. «L’idée est née pendant la période de Noël 2017», se rappelle-t-il. Sa fascination découlerait du visionnage de l’émission télévisée «American Chopper», dans laquelle un garage de motos californien transforme des choppers conventionnels en «custom bikes» d’enfer. «Je pourrais faire pareil», se dit-il. Il commande alors, au petit bonheur la chance, deux roues et une fourche.

Ce n’est qu’ensuite qu’il commence à réaliser ses premières esquisses et à construire la moto autour. Une chose est sûre: ce sera un chopper. Il prend comme modèle une Harley-Davidson, qu’il va mesurer chez un concessionnaire. «Au départ, j’imaginais une moto avec un moteur à essence», explique-t-il.

Mais il constate rapidement que d’autres le font déjà très bien. «Tout le monde peut assembler ce qui existe déjà», affirme-t-il. Il est davantage en quête d’un modèle inédit, qui attire l’attention. Il a l’idée d’un chopper à propulsion électrique.

1 / 7
Peter Fässler ne possède pas de permis de conduire moto.

Peter Fässler ne possède pas de permis de conduire moto.

Jan Graber
Pour concevoir sa moto, Peter Fässler a commencé par prendre les mesures d’une Harley-Davidson.

Pour concevoir sa moto, Peter Fässler a commencé par prendre les mesures d’une Harley-Davidson.

Jan Graber
Il a construit l’e-chopper à partir de deux roues et d’une fourche.

Il a construit l’e-chopper à partir de deux roues et d’une fourche.

Jan Graber

Jusqu’à la dernière vis

Chaque soir, Peter Fässler passe son temps dans son garage. Il conçoit et fabrique les premiers moules, scie les tubes, bâtit le châssis, soude les cellules de la batterie et construit le système de gestion de cette dernière. Il élabore aussi ses propres outils et gabarits, ainsi que sa propre fraiseuse commandée par ordinateur, dont il a préalablement dû apprendre la programmation.

La moto est construite pièce par pièce, jusqu’à ce qu’elle soit terminée, en 2018. Avec sa grille de calandre voyante au centre, sa forme recroquevillée et sa longue fourche, elle fait de l’ombre à tous les choppers traditionnels. Et elle roule! Le moteur électrique fournit un couple maximal de 743 newtons-mètres sur la roue arrière, ce qui permet à la moto de démarrer comme une fusée. L’unique bruit perceptible est un fort bourdonnement – qui a d’ailleurs suscité des moqueries.

Après s’être vu décerner un prix de l’innovation – spécialement créé pour l’occasion – au salon Swiss Moto de Zurich, beaucoup se sont moqués de la «lampe de poche roulante», se laissant carrément aller à de basses insultes. «C’était comme si je mettais le doigt dans une ruche», dit-il.

Adapté à la route

Il s’en moque. À raison, car l’e-chopper attire tellement l’attention que Peter Fässler est soutenu dans son développement par Swiss Moto. Depuis le printemps 2022, la moto est officiellement homologuée et autorisée à rouler. Elle est désormais produite en petite série.

Peter Fässler a-t-il atteint son but? Presque. Il réfléchit déjà à la manière dont il pourrait encore améliorer sa moto. «Mon rêve serait d’agir en tant que «premium tuner» pour un constructeur établi, comme ZERO, par exemple.»

e-chopper SR

Le «custom bike» électrique e-chopper SR.

Le «custom bike» électrique e-chopper SR.

Jan Graber
  • Moteur: 11 kW ou 22 kW.

  • Couple utile: 109 newtons-mètres (11 kW, 555 Nm sur la roue arrière) ou 146 Nm (22 kW, 743 Nm sur la roue arrière).

  • Puissance maximale: 59 ch/69 ch.

  • Puissance continue: 15 ch/30 ch.

  • Vitesse maximale: 140 km/h/160 km/h.

  • Poids: 240 kg.

  • Temps de charge à 100 %: 9,8 h à 1,3 kW. Extensible à 4,6 kW, ce qui fait passer la durée de recharge à 2,8 h.

  • Empattement: 1807 mm.

  • Catégorie de permis de conduire: A1 / B et A limité.

  • Prix: à partir de 66 000 francs.

Aimeriez-vous conduire une moto électrique?

Ton opinion

9 commentaires