Thriller: Un héros pas très fier de l'être
Actualisé

ThrillerUn héros pas très fier de l'être

Pour son premier long métrage comme réalisateur, Pascal Elbé réussit un film tout en nuances.

par
Fred Ferrari
Bora (Samir Makhlouf, dont c'est le premier rôle au cinéma) fait une grosse bêtise.

Bora (Samir Makhlouf, dont c'est le premier rôle au cinéma) fait une grosse bêtise.

Longtemps, le cinéma a diabolisé les cités. Depuis quelque temps, des comédies potaches («Neuilly-sa-mère») ou bling-bling («Tout ce qui brille») corrigent le tir. Pascal Elbé apporte sa pierre à l'édifice sur un mode nettement plus sérieux. «Tête de Turc» narre la bévue d'un ado qui balance un cocktail Molotov sur la voiture d'un médecin, avant de l'extirper in extremis du véhicule. Le toubib finit à l'hôpital et l'ado le cul entre deux chaises: il est le héros des cités et un sauveur aux yeux de la police, mais il se sent comme un salaud. Se taire ou dire la vérité, choisir entre sa conscience et son avenir, n'est pas chose facile...

Même si le scénario s'embrouille un peu dans l'histoire entre le toubib et son frère flic, «Tête de Turc» ne tombe ni dans les clichés ni dans le moralisme, et Pascal Elbé fait preuve d'une belle maîtrise. Une réussite dont on regrette qu'elle ne soit pas accompagnée du moindre bonus sur le DVD.

«20 minutes» vous offre 10 DVD de ce film

Tête de Turc

De et avec Pascal Elbé.

Avec Roschdy Zem.

Dinifan. Disponible aujourd’hui.

Film: *** Bonus: aucun.

Pascal Elbé et Roschdy Zem, une histoire de complicité

Pascal Elbé (éalisateur de «Tête de Turc» et interprète du médecin) et Rosch­dy Zem (qui joue son frère) se connaissent depuis belle lurette. Les deux comédiens, de la même génération (le premier a 43 ans, le second 45), s’étaient croisés sur plusieurs plateaux télé avant de tourner dans «Le raid» de Djamel Bensalah (2001). En 2006, quand il passe derrière la caméra avec «Mauvaise foi», Zem engage Elbé comme coscénariste et acteur. Elbé lui rend la pareille dans sa propre première mise en scène, «Tête de Turc». Tous deux ne cachent pas avoir préféré le poste de réalisateur à celui d’acteur dirigé par eux-mêmes. D’ailleurs Zem ne joue pas dans «Omar m’a tuer», qu’il a réalisé cet été.

Ton opinion