Actualisé 22.04.2007 à 22:01

Un «home organiser» pour aider à ranger

PARIS – Après un deuil, un divorce, une naissance, une professionnelle vous aide à jeter les vieilles affaires.

Première «home organiser» de France, Cyrille Frémont est organisatrice d'intérieur, un nouveau métier venu d'Angleterre. «Les Anglais ont compris qu'il y a besoin d'aide pour ranger et organiser une maison», confie-t-elle au quotidien Aujourd'hui en France. A ses clients, l'ancienne hôtesse de l'air ne donne pas de conseils en décoration. Depuis trois ans, elle ouvre les tiroirs, trie et vide. Elle repense la place de chaque chose. Elle passe ses journées avec des femmes débordées qui ne supportent plus leur espace de vie après un deuil, un divorce, une naissance. Cyrille apporte un regard extérieur neutre pour trier le fatras accumulé au cours d'une vie, mais aussi pour réorganiser les meubles. «Il n'est pas toujours facile de vider seul ses placards. Il y a des résistances», écrit Aujourd'hui en France. Les «chantiers» sont facturés 700 euros (1148 fr.). Ils s'achèvent parfois par le dépôt de cartons chez Emmaüs ou par une simple réorganisation du mobilier. C'est cher payé! En fait, l'organisatrice d'intérieur apprend à ses clients à ne pas se laisser réencombrer. Pour certains, cela n'a pas de prix.

(gim)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!