Actualisé 12.04.2017 à 08:33

AllemagneUn homme a payé 2,4 millions pour la dépuceler

Alexandra Khefren, 18 ans, avait mis sa virginité aux enchères en novembre 2016. Elle a fini par trouver un acheteur prêt à débourser une fortune colossale.

von
joc
La Roumaine a besoin de cet argent pour financer ses études, a-t-elle expliqué.

La Roumaine a besoin de cet argent pour financer ses études, a-t-elle expliqué.

Comme plusieurs jeunes femmes avant elle, Alexandra Khefren a trouvé un moyen efficace de se faire de l'argent: elle a mis sa virginité aux enchères. Fin 2016, la Roumaine de 18 ans avait publié une annonce sur le site d'une agence allemande d'escort-girls. D'entrée, la jeune femme annonçait la couleur, puisque la mise de départ était fixée à un million d'euros. Sur sa publication, Alexandra apparaissait en petite tenue dans des positions suggestives. Elle expliquait que le rencard devait se dérouler en Allemagne et que l'heureux vainqueur de la vente pourrait choisir l'hôtel où il passerait la nuit avec elle.

Comme le rapporte «Libération», la Roumaine a trouvé un acheteur à la fin du mois de mars. Il s'agit d'un homme d'affaires de Hongkong, qui a déboursé 2,3 millions d'euros (2,4 millions de francs) pour dépuceler la demoiselle. Ravie, Alexandra estime que s'il est prêt à payer une telle somme, c'est qu'il est forcément «quelqu'un de bien».

En novembre dernier, celle qui se nomme en réalité Oana Raducu avait assuré sur le plateau de l'émission britannique «This Morning» être très à l'aise avec cette démarche. «Beaucoup de filles perdent leur virginité et se séparent ensuite du garçon, ça ne vaut pas la peine. J'ai une bonne raison de le faire, j'ai besoin de cet argent pour aller à l'Université d'Oxford afin d'étudier le marketing et le business (…) Je vis dans un pays très pauvre et je voudrais aider mes parents à leur acheter une maison», avait-elle expliqué.

Catastrophés par l'idée de leur fille, les parents d'Alexandra ont tout tenté pour la faire changer d'avis, en vain. Le «Daily Mail» rapportait en décembre dernier que la famille de la jeune femme ne vivait pas dans le besoin.

Sur le site de l'agence allemande Cinderella, plusieurs demoiselles entre 18 et 26 ans mettent également en vente leur virginité. En janvier 2002, l'Allemagne a adopté une loi très libérée qui a renforcé les droits des prostituées, notamment l'accès à la sécurité sociale. Cette activité n'est d'ailleurs plus considérée comme «immorale».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!