Etats-Unis: Un homme accusé d'avoir dépecé sa mère
Actualisé

Etats-UnisUn homme accusé d'avoir dépecé sa mère

Le meurtre, commis en Floride, aurait eu lieu dès le mois de mars selon les autorités. La famille avait ensuite déménagé à New York.

par
Sophie Fung

Francis Riccio, 45 ans, a été appréhendé jeudi à Brooklyn, où il avait récemment déménagé avec sa compagne et leur trois enfants. Il est accusé d'avoir tué sa mère à coups de marteau, de l'avoir démembrée, puis jetée dans un fossé de drainage en Floride.

L'homme, originaire de New York mais habitant en Floride au moment des faits, a été arrêté après deux semaines d'enquête. Selon la presse locale, c'est le 14 mai qu'un technicien électricien, s'étant arrêté sur le bas-côté, aurait repéré les restes de la mère, en pensant qu'il s'agissait d'une carcasse d'animal. Étant chasseur, il s'en était approché, et avait réalisé qu'il s'agissait d'une dépouille humaine.

Les autorités ont immédiatement été averties. L'autopsie a révélé que Maureen Riccio, 70 ans, a été battue puis dépecée, avant d'être jetée dans un fossé. Selon les témoignages du voisinage, Francis Riccio avait longtemps cherché à placer sa mère une institution médicalisée, en vain.

Le shérif du Comté de Brevar, où le meurtre a été commis, a déclaré que l'accusé s'était déchaîné sur sa mère lors d'une dispute: «Son corps a été laissé dans la maison un bon moment, le temps que le fils réunisse ce dont il avait besoin pour le découper, puis effacer les traces du crime.» Les détectives ont découvert que la peinture et les rideaux de l'une des pièces de la maison que la famille louait avaient été changés.

«Nous pensons que cela s'est passé fin mars», précise le Shérif. «Début avril, Francis Riccio a déménagé à Brooklyn avec ses trois enfants et sa compagne de longue date.» Il ajoute: «Quand ils ont retiré leurs enfants de l'école, les parents ont dit avoir eu un décès dans la famille, et qu'ils devaient déménager à New York.»

Francis Riccio est maintenant détenu pour meurtre du premier degré avec préméditation, ainsi que d'abus de cadavre.

Ton opinion