Actualisé 03.05.2011 à 15:31

Un homme avait vu Natascha, sans l'aider

Quelque trois semaines avant son évasion, Natasha avait tenté d'alerter son voisinage. Un homme de 67 ans l'avait remarquée, sans avoir le courage de l'aider.

«Je m'étais dit qu'elle était bien maigre et qu'elle avait l'air mal en point. Quelque chose ne tournait pas rond», se souvient le retraité de 67 ans, qui s'est exprimée sur les ondes de la radio ORF.

Malgré les signes de Natascha, l'ancien ouvrier n'a pas eu le courage d'alerter immédiatement la police. «Elle m'a fait un signe de l'oeil et j'ai compris qu'il fallait faire quelque chose.»

C'est à ce moment que le vieil homme a perdu son courage. «Alors que j'allais m'avancer pour demander ce qu'il se passait, il lui a agrippé le bras et la tirée en arrière. Puis ils sont retournés à l'intérieur.»

Le «regard méchant» de l'homme a dissuadé le retraité d'appeler à l'aide: «Je me suis décidé à ne rien faire, parce que je pensais qu'il cachait peut-être quelque chose. Il aurait peut-être pu me tuer, alors je l'ai laissé tranquille.

Mais le vieil homme a été assailli de doutes dès son arrivée à la maison: «Impossible de me calmer.» Appeler la police, ou pas? Le courage s'en est finalement allé.

Le retraité s'est présenté à la police après l'évasion de Natascha. Reste à vérifier la véracité de ses déclarations.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!