Actualisé 24.01.2011 à 16:39

Heurts en AlgérieUn homme meurt des suites d'une immolation

Un trentenaire algérien qui s'était immolé par le feu le 15 janvier à Tebessa, localité proche de la frontière avec la Tunisie, a succombé lundi matin à ses blessures.

Un algérien de 37 ans, sans emploi et sans logement, qui s'était immolé par le feu le 15 janvier à Tebessa, localité proche de la frontière avec la Tunisie, a succombé lundi matin à ses blessures, a-t-on appris de source médicale.

Mohcin Bouterfif est mort des suites de ses brûlures, a indiqué à l'AFP Mohamed Salah Boudjelakh, anesthésiste-réanimateur au service des grands brûlés de l'hôpital d'Annaba où il avait été admis après s'être aspergé d'essence et y avoir mis le feu devant la mairie de la ville minière de Boukhadra, à l'est de Tebessa.

La victime, père d'une fillette, à la recherche d'un emploi et d'un logement, entendait par ce geste désespéré «dénoncer l'attitude de mépris affichée à son égard par les élus» de la commune de Boukhadra.

Deuxième décès par immolation

Il s'agit du deuxième décès par immolation enregistré en Algérie depuis la mi-janvier

Karim Bendim, célibataire et souffrant de troubles mentaux, avait succombé samedi à ses blessures à l'hôpital de Douéra à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest d'Alger, où il avait été admis après avoir tenté pour des raisons inconnues de mettre fin à ses jours en s'immolant par le feu devant la mairie de Dellys, à 70 km à l'est d'Alger.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!