Canada: Un mort et six blessés par arme blanche à Vancouver
Publié

CanadaUn mort et six blessés par arme blanche à Vancouver

Un suspect a été interpellé après une attaque à l’arme blanche samedi près d’une bibliothèque publique de Vancouver, qui a fait une victime.

L’attaque s’est produite  dans un quartier généralement très tranquille.

L’attaque s’est produite dans un quartier généralement très tranquille.

via REUTERS

Une femme a été tuée et six personnes blessées samedi dans un quartier tranquille de Vancouver (ouest du Canada) après avoir été poignardées pour une raison inconnue par un homme qui a été rapidement interpellé.

Six personnes ont été hospitalisées après l’attaque survenue en début d’après-midi près de la bibliothèque municipale de Lynn Valley, dans un secteur plutôt huppé du nord de Vancouver qui était sous le choc.

«Nous avons six victimes qui ont subi des coups de couteau», a indiqué lors d’un point presse le sergent Frank Jang, de la police criminelle de Vancouver. «Nous avons une victime qui a malheureusement succombé à ses blessures, cette victime est une femme».

Connu des services de police

Interrogée par l’AFP, la police a ensuite précisé que la femme ayant succombé à ses blessures ne faisait pas partie des six personnes hospitalisées, ce qui porte le bilan provisoire à un mort et six blessés. Le suspect est un homme connu des services de police et qui a un casier judiciaire, a indiqué le sergent Jang.

Les enquêteurs pensent que le suspect a agi seul mais disent ignorer tout de ses motivations. Ils n’avaient pas encore interrogé l’auteur présumé des faits en début de soirée, et n’ont pas révélé son identité.

«Nous pensons avoir le seul suspect en garde à vue», a commenté le sergent Jang. «Nous pensons savoir qui a fait quoi, où et quand, notre travail est maintenant de déterminer pourquoi».

«Absolument choquant»

L’attaque, survenue dans un quartier bourgeois et calme du nord de la ville au bord du Pacifique, a choqué policiers et témoins. «Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est absolument choquant», avait dit à l’AFP le sergent Jang. «Pour tout le monde, y compris pour les policiers eux-mêmes».

«C’est choquant», a lui aussi réagi Justin Prasad, qui travaille en face de la bibliothèque. Selon lui, l’auteur présumé de l’attaque semblait poignarder les gens au hasard.

«Au hasard»

«C’était un peu irréel, notamment parce que (il agissait) complètement au hasard», a-t-il ajouté, joint par l’AFP. «Après qu’il a poignardé les gens près de la bibliothèque, c’était le chaos, je l’ai vu face à face avec la police, puis il a pris la fuite, la police l’a pourchassé, l’a coincé et l’a plaqué à terre».

La chaîne CTV a diffusé samedi soir sur son site une vidéo présentée comme montrant l’arrestation du suspect, qui semble se poignarder lui-même à la jambe avant de s’écrouler et d’être arrêté par plusieurs policiers.

Le sergent Jang a lancé un appel à témoins et appelé les auteurs d’images à les transmettre aux enquêteurs plutôt qu’à les publier sur les réseaux sociaux. Un autre témoin, Sheila Dyson, a dit à la chaîne CTV avoir vu un homme poignarder une femme. Selon elle, il ne semblait pas y avoir de rapport entre les victimes et l’agresseur semblait frapper «au hasard».

«Une des victimes semblait être un enfant»

Le Premier ministre Justin Trudeau et plusieurs membres du gouvernement ont immédiatement réagi sur Twitter.

«Mes pensées sont avec Vancouver Nord ce soir», a commenté le chef du gouvernement. «À tous ceux qui sont touchés par l’incident violent qui s’est produit à Lynn Valley, sachez que tous les Canadiens pensent à vous et souhaitent un prompt rétablissement aux personnes blessées».

Le ministre de la Sécurité publique Bill Blair s’est dit «choqué et attristé» par un «acte de violence insensé».

Andrew Cocking, un entrepreneur qui vit a 500 mètres de la bibliothèque, a indiqué à l’AFP que l’attaque s’était produite dans un quartier généralement très tranquille. «J’ai vu des gens soignés par les secouristes et placés sur des civières. C’était triste, d’autant qu’une des victimes semblait être un enfant», a-t-il confié.

(AFP)

Ton opinion