Chine: Un hôpital se débarrasse d'un bébé vivant
Actualisé

ChineUn hôpital se débarrasse d'un bébé vivant

Quatre employés d'un hôpital du sud de la Chine ont été mis à pied après s'être débarrassés du corps d'un nouveau-né encore en vie après l'avoir cru mort.

Une enquête a été ouverte sur les faits survenus le 26 octobre dans un hôpital de la ville de Foshan (province du Guangdong), a précisé le quotidien «Les Nouvelles de Pékin».

Enceinte de huit mois, une femme nommée Liu Dongmei avait été transportée d'urgence à la maternité avec des saignements internes et des douleurs abdominales.

Elle a alors accouché, mais le bébé n'a émis aucun son, ne semblant pas respirer et présentant un aspect cyanosé. L'équipe médicale l'a considéré comme mort et s'est alors débarrassée du corps, sans respecter la procédure en vigueur, a relevé le journal.

Trente minutes après, la belle-soeur de Mme Liu a demandé à voir le corps du nourrisson, qui avait été emballé dans un sac en plastique, a relaté un site web d'informations de Foshan.

«J'ai ouvert le sac en plastique et les mains du bébé bougeaient, son abdomen montait et descendait et il y avait des bulles qui sortaient de sa bouche», a-t-elle relaté.

Le nourrisson a alors été transféré d'urgence en soins intensifs, où il se trouvait dans une condition stable.

Les responsables de l'hôpital Nanhai de Foshan, contactés par l'AFP, ont refusé de commenter cette affaire.

Liu Dongmei et son mari ont l'intention de poursuivre l'hôpital et d'exiger des dommages-intérêts d'un montant de 300'000 yuans (34'000 euros), a indiqué «Les Nouvelles de Pékin». (afp)

Ton opinion