Actualisé 26.04.2016 à 15:36

GenèveUn immeuble à 535 millions, une villa à 62

Près de 3600 transactions ont eu lieu en 2015 à Genève. Des biens ont atteint des sommes record.

de
leo
Les plus grosses transactions d'immeubles ont eu lieu au centre-ville.

Les plus grosses transactions d'immeubles ont eu lieu au centre-ville.

photo: Keystone/Gian Ehrenzeller

Un immeuble vendu à 535 millions de francs, une villa acquise pour 62 millions, une usine cédée pour 58 millions: le canton du bout du lac a vu certains biens immobiliers s'échanger pour des sommes astronomiques en 2015. Environ 3600 transactions ont eu lieu l'année passée, indique mardi la RTS.

Immeuble à un demi-milliard

L'assureur zurichois Swiss Life avait notamment déboursé 535 millions pour racheter à UBS son immeuble sis 8 rue du Rhône, en début d'année. Un bâtiment voisin a, lui, été cédé pour 124 millions. Un autre immeuble, situé à la rue de l'Ecole-de-Chimie, a atteint près de 60 millions. C'est d'ailleurs au centre-ville qu'ont eu lieu les plus gros achats d'immeubles.

A Cologny, où se concentrent une grande partie des biens résidentiels les plus chers, une propriété a été vendue 62 millions de francs. Trois des transactions résidentielles les plus importantes de 2015 ont eu lieu dans cette commune. Les deux autres villas les plus chères sont situées sur les communes de Pregny-Chambésy et de Céligny. Du côté de Meyrin, une usine a été cédée pour 58 millions de francs.

PPE en hausse

Les propriétés par étages (PPE) ont connu une croissance continue durant les trois dernières années, relève la radio-télévision publique. Les ventes sont ainsi passées de 691 en 2013 à 1075 en 2015, soit une hausse de 55%. Les biens de milieu de gamme, vendus entre 500'000 et 3 millions de francs, ont particulièrement eu la cote.

Selon le président de la Chambre genevoise immobilière, Bertrand Reich, les ventes de PPE «n'arrivent toujours pas à satisfaire la demande. Même le haut de gamme trouve preneur», souligne-t-il. Néanmoins, les biens situés hors de la zone urbaine s'écoulent plus lentement, précise-t-il. La valeur totale des PPE vendues a progressé de 819 millions en 2013 à 1,2 milliards en 2015, soit une hausse 47%.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!