Syrie: Un important religieux pro-régime tué
Actualisé

SyrieUn important religieux pro-régime tué

Le plus célèbre dignitaire religieux sunnite pro-régime de Syrie, Mohammad Saïd al-Bouti, a été tué avec 41 fidèles jeudi dans un attentat suicide dans une mosquée du nord de Damas.

«Cheikh Mohammad Saïd al-Bouti et au moins quinze citoyens ont été tués dans l'attentat qui a visé la mosquée al-Imane dans le quartier de Mazraa. Des dizaines de personnes ont été blessées», a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

L'agence officielle Sana a fait état de 41 morts dont le dignitaire religieux et de plus de 80 blessés, en soulignant que le kamikaze avait actionné sa ceinture d'explosifs durant un cours religieux. La chaîne d'information syrienne en continu a montré des corps gisant sur le sol, des membres dispersés sur des tapis maculés de sang.

«Le grand savant, Dr Mohammad Saïd al-Bouti, est tombé en martyr dans un attentat suicide terroriste commis à l'intérieur de la mosquée al-Imane», a indiqué la télévision. Le terme «terroriste» fait référence à la rébellion dans la terminologie officielle syrienne.

Cet homme maigre était célèbre en Syrie car c'est lui qui, chaque vendredi, délivrait un prêche à la télévision officielle syrienne.

Le chef de l'opposition syrienne condamne

Le chef de la Coalition nationale de l'opposition syrienne, Ahmed Moaz al-Khatib, a dénoncé avec fermeté l'attentat suicide. «Nous condamnons catégoriquement l'assassinat du cheikh Mohammad Saïd al-Bouti», a déclaré M. Khatib par téléphone à l'AFP au Caire. «C'est un crime à tout point de vue que nous rejetons complètement».

«Quiconque a fait cela était un criminel à tout point de vue. Et nous soupçonnons le régime», a-t-il ajouté, accusant le régime du président Bachar al-Assad d'avoir tué il y a quelques jours un autre dignitaire religieux, Riad al-Saad.

M. Khatib, lui-même un dignitaire religieux, a ajouté qu'il connaissait M. Bouti, célèbre et estimé pour son érudition en matière de théologie islamiste, même s'il n'était pas d'accord avec son choix de soutenir vigoureusement M. Assad.

«Notre religion et nos valeurs ne permettent pas de traiter les divergences d'opinion par le meurtre», a-t-il déclaré. (ats)

Liban: un mort et cinq blessés blessés à Tripoli

Un sunnite de 26 ans a été tué jeudi et quatre autres ont été blessés ainsi qu'un soldat dans des échanges de tirs et par des tireurs embusqués à Tripoli, la grande ville du nord du Liban, a indiqué une source au sein des services de sécurité.

«Motassem Chamra, 26 ans, a été tué dans le quarter sunnite de Qoubbé et quatre autres sunnites ont été blessés lors d'échanges de tirs ou ont été visés par des tireurs embusqués dans ce quartier et celui de Bab al-Tebanneh alors qu'un soldat a également été atteint par balles», a précisé cette source.

La veille, un alaouite de Jabal Mohsen avait trouvé la mort et trois de ses coreligionnaires ainsi qu'un sunnite avaient été blessés par balles.

Ces violences récurrentes sont généralement sont liées au conflit en Syrie voisine. Les affrontements opposent souvent ces deux quartiers, l'un partisan du président syrien -- et alaouite -- Bachar al-Assad, et l'autre majoritairement favorable aux rebelles syriens, principalement sunnites.

L'armée avait pour sa part fait état d'un soldat blessé par une attaque à la grenade, et annoncé l'arrestation de plusieurs personnes et la mise en place de barrages routiers et de patrouilles dans le secteur.

Ton opinion