Coupe du monde: «Un incroyable sentiment» pour Fabian Rieder

Publié

Qatar 2022«Un incroyable sentiment» pour Fabian Rieder

Le milieu de 20 ans a fêté sa première sélection en équipe de Suisse à l’occasion du match de Coupe du monde contre le Cameroun (1-0). Il raconte ce moment.

par
Valentin Schnorhk
(Doha)
Fabian Rieder est entré au poste de latéral gauche contre le Cameroun jeudi.

Fabian Rieder est entré au poste de latéral gauche contre le Cameroun jeudi.

freshfocus

Une surprise. Parti s’échauffer l’esprit tranquille durant la deuxième période de Suisse-Cameroun (1-0), Fabian Rieder a vu ses pulsations grimper d’un coup. «Le préparateur physique Olivier Riedwyl m’a demandé de faire deux ou trois accélérations, raconte le milieu. Et puis, j’étais prêt à retourner sur le banc, quand on m’a annoncé que je rentrais. Le coach m’a alors dit de rester calme et que ce n’était que du football. Forcément, il y avait de la nervosité, mais ça me semble assez normal lorsqu’on fait ses débuts en Coupe du monde. Quoi qu’il en soit, j’étais prêt!» Une première sélection en équipe de Suisse dans la plus grande des compétitions de football. Il y a pire quand on a vingt ans.

Fabian Rieder, vingt-quatre heures se sont passées depuis votre entrée en jeu. Comment avez-vous vécu ce moment?

Tout est arrivé très vite. Je n’ai pas vraiment réalisé tout de suite. Mais ce que j’ai vécu hier m’a laissé un incroyable sentiment. Désormais, j’ai eu le temps de relâcher un petit peu, de digérer les émotions. Hier soir, après le match, j’ai eu ma mère et ma copine au téléphone. J’ai pu partager ça avec ma famille. C’était vraiment beau, j’en suis extrêmement fier. Et puis, il y a aussi la satisfaction d’avoir pu prendre ces trois points.

«Le plus important est que l’entraîneur sache que lorsque je rentre, je peux amener quelque chose»

Fabian Rieder, milieu de l’équipe de Suisse

Avez-vous pu dormir après le match?

Un peu plus tard que d’habitude. J’avais encore toute l’adrénaline en moi. Nous avons aussi regardé le match Brésil-Serbie avec Christian Fassnacht. J’ai encore fait quelques téléphones après ça. J’aurai le temps de récupérer cet après-midi (ndlr: vendredi).

Participez à notre concours quotidien

À chaque jour son lot de surprises. Au total, plus de 100 cadeaux d’une valeur de plus CHF 20’000 sont à portée de clic. Tentez votre chance pour gagner des PS5, des iPhone 14, des ballons officiels de la Coupe du monde, un home cinéma et pleins d’autres cadeaux.

Avez-vous eu droit à un mot de Murat Yakin depuis hier?

Non, pas encore.

Qu’avez-vous pensé de votre prestation, au poste de milieu gauche?

Je crois que c’était une entrée positive. J’ai tout donné, comme je le fais d’habitude. Globalement, je ne crois pas avoir été mauvais.

Ce poste-là n’est pourtant pas forcément celui auquel vous avez l’habitude d’évoluer.

Je suis polyvalent. Je crois que c’est un atout pour les entraîneurs. Ma meilleure position reste au milieu, mais j’ai également joué plusieurs fois sur les côtés, notamment en Ligue des champions. Et puis, je peux jouer à la fois en 6 ou en 10. Aussi, contre Stade-Lausanne-Ouchy avant la Coupe du monde, j’ai même évolué dix minutes comme latéral gauche. Le plus important est que l’entraîneur sache que lorsque je rentre, je peux amener quelque chose.

Ton opinion

7 commentaires