Schwytz: «Un instant, j'appelle mon mouton pour le localiser!»
Actualisé

Schwytz«Un instant, j'appelle mon mouton pour le localiser!»

Un projet pilote est en cours dans le canton d'Uri pour surveiller les moutons. Le logiciel est développé dans le canton voisin de Schwytz.

par
dag/jbm
Ce mouton est déjà équipé de son collier émetteur.

Ce mouton est déjà équipé de son collier émetteur.

photo: Kein Anbieter/TECSAG

Les troupeaux qui paissent sur les alpages sont souvent exposés à des risques comme le loup, la météo ou encore les promeneurs. «En général, les bergers vont contrôler leurs animaux une fois par semaine», explique Stefan Aschwanden de la société Tecsag. Son entreprise réalise avec trois autres compagnies un test de «moutonnier électronique» depuis six mois.

Un collier émetteur

Un essai a débuté hier sur un alpage uranais. «Concrètement, chaque mouton porte autour du cou un collier doté d'un émetteur» indique Stefan Aschwanden. Comme les données transmises sont simples, il ne faut remplacer les batteries que tous les six mois. «Nous espérons équiper plusieurs milliers de moutons d'ici la prochaine saison d'alpage» poursuit le technicien.

Position signalée sur le net

Le berger suit ses bêtes sur internet. Il reçoit des informations sur la position GPS et le comportement des animaux (s'ils bougent ou pas, par exemple). Si une bête ne répond pas ou sort d'un territoire délimité, le moutonnier reçoit une alerte automatique. Lors d'un développement futur, il serait ainsi possible de mettre en place une sorte de clôture virtuelle. Le fugueur pourrait être rappelé à l'ordre avec l'émission d'un son ou d'une mini décharge électrique.

Un nouveau réseau

Pour la transmission des données, un nouveau réseau Swisscom appelé Low Power Wide Area Network (LPWAN) est utilisé. Ce réseau est appelé à l'avenir à être utilisé pour le suivi d'objets comme des vélos, des valises ou encore des sacs à main.

Ton opinion