Actualisé 12.02.2013 à 09:01

Los AngelesUn intrus face à Adele sur la scène des Grammy

Un Ukrainien s'est fait arrêter par les forces de l'ordre après avoir débarqué sur la scène des Grammy Awards lorsqu'Adele venait recevoir son prix. Il raconte comment il a réussi son tour de force.

von
fab

Le bref passage de l'intrus ukrainien sur scène avec Jennifer Lopez et Adele.

Vitalli Sediuk a passé la nuit de dimanche à lundi en prison. Ce présentateur de TV ukrainien a été arrêté dans les backstages des Grammy par le personnel de sécurité qui l'a transmis à la police.

Le trublion venait de s'incruster sur la scène des Grammy alors qu'Adele arrivait pour recevoir son prix de «Meilleure performance pop solo». «C'est un honneur de recevoir ce prix. Je t'aime Adele», a lancé Sediuk depuis la scène. Mais face au regard de Jennifer Lopez, il n'a pas demandé son reste et fuit en direction des loges.

Il entre avec Katy Perry

«Je ne suis pas un fou», s'est justifié l'Ukrainien face aux caméras d'Hollywood Reporter. Il a expliqué comment il est parvenu à accéder à la salle principale de la cérémonie sans même avoir de sésame: «Ma chaîne n'était pas accréditée alors je suis venu avec des amis qui avaient des billets. Ils n'ont pas vérifié combien nous en avions donc j'ai pu entrer. Je suis allé dans la partie réservée aux médias et j'ai interviewé des stars comme Jennifer Lopez ou Nicole Kidman. Puis j'ai suivi une femme avec une robe verte pour entrer dans le Staples Center. Ils ont contrôlé mes poches mais ne m'ont jamais demandé de ticket. Et c'est seulement lorsque j'étais dans la salle que j'ai réalisé que je me trouvais en compagnie de Katy Perry!»

Comme la cérémonie allait commencer, Vitalli Sediuk a cherché un siège libre au deuxième rang. Il s'est retrouvé entouré par Justin Timberlake, Beyonce et Sting. «Je pense que ma place était celle d'Adam Levine parce qu'il était assis sur le sol», a-t-il précisé.

Un acte improvisé

Se disant fan d'Adele, il avoue ne pas avoir du tout prémédité son débarquement sur la scène. «Quand j'ai entendu son nom, j'ai eu l'idée de monter sur scène et de dire ce que j'ai dit.»

Une fois dans les loges, Sediuk a été aussitôt arrêté par la sécurité. Puis questionné longuement par le police, pour savoir comment il était entré dans l'enceinte des Grammy. Menotté, il a été emmené au poste où il a passé le reste de la nuit. Lundi matin, il a été libéré en attendant la date de son audience en mars. Il est accusé d'intrusion mais rappelle que même s'il peut parfois être «grossier», son but reste de divertir.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!