Actualisé 14.07.2007 à 13:23

Un Italien en finale à Gstaad

Trente-et-un ans après le légendaire Adriano Panatta, un Italien s'est qualifié pour la finale de l'Allianz Suisse Open de Gstaad.

Andreas Seppi (ATP 111) a, en effet, déjoué tous les pronostics en s'imposant 6-4 3-6 7-6 devant Igor Andreev (ATP 59).

Andreas Seppi affrontera dimanche Paul-Henri Mathieu (no 5) dans une finale au meilleur des trois sets. L'Alsacien a fêté le 14 juillet à sa manière en ne laissant aucune chance à Radek Stepanek (ATP 127). Comme à Wimbledon il y a un mois où il l'avait battu au premier tour 7-6 6-2 6-2, Mathieu n'a pas laissé la moindre chance au fiancé de Martina Hingis. Il s'est imposé 6-3 6-4 en 72 minutes sans avoir concédé la moindre balle de break.

Titré à Casablanca en avril dernier, Paul-Henri Mathieu disputera ce dimanche sa deuxième finale de l'année, la cinquième de sa carrière. Pour Seppi en revanche, il s'agira d'une grande "première". A 23 ans, le joueur de Bolzano n'a encore jamais joué une seule finale. Il ne l'abordera pas dans la peau du favori dans la mesure où il a perdu les deux matches qui l'ont opposé par le passé à Mathieu, l'an dernier à Indian Wells et à Paris-Bercy.

S'il ne veut pas essuyer le même sort que Panatta, qui avait été battu par le Mexicain Raul Ramirez, Seppi devra jouer dans le registre qui lui a permis de barrer la route à Andreev, qui était pourtant, avant ces demi-finales, le candidat no 1 à la succession de Richard Gasquet.

Brilant tout au long de la rencontre, Seppi a bénéficié des largesses d'Andreev dans le jeu décisif du troisième set. Le Russe a, en effet, commis trois fautes directes en coup droit, dont l'une à 4-4 sur le service de Seppi qui était un véritable "penalty". Le Valencien d'adoption aurait souhaité célébrer son 24e anniversaire dans d'autres circonstances. (si)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!