Actualisé 24.11.2009 à 20:02

GenèveUn jardinier accusé d'abus sur une ado

Le quadragénaire est soupçonné d'avoir profité de la confiance d'une apprentie de 16 ans pour assouvir ses pulsions sexuelles.

de
Shahin Ammane

L'acte d'accusation énumère les détails scabreux qui ont conduit S. D. devant la Cour correctionnelle, mardi. Alors qu'il était employé par la Ville au Jardin botanique, l'homme a été chargé de la formation d'une apprentie de 16 ans. Celle-ci effectuait ses premiers pas dans le secteur du gardiennage animalier. Profitant de son statut, le jardinier gagne la confiance de la demoiselle, au point de devenir son confident et son amant dès février 2007. L'homme se met alors dans l'idée de parfaire l'éducation sexuelle de la jeune femme, de 30 ans sa cadette. Au baiser échangé dans la volière du jardin botanique succèdent caresses et attouchements au bas-ventre.

Une étape est franchie en mai 2007, lorsque S. D. introduit à deux reprises une carotte dans le vagin de son apprentie et qu'il la lui fait manger après coup. Il explique à son «élève» que tous les couples ont recours à des godemichés. S'ensuivent les masturbations répétées, les éjaculations intempestives et les fellations prodiguées sur le lieu du travail, à l'abri des regards. Tout cela est justifié par le prétendu apprentissage de ce que les femmes doivent savoir faire aux hommes. Viennent, enfin, les relations sexuelles sporadiques dans la volière ou la cabane des biches.

Le procès, qui a débuté mardi et prendra fin aujourd'hui, se tient à huis clos, vu l'âge de la victime.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!