Martigny (VS): Un jeune avocat assène un coup de pelle à son voisin
Publié

Martigny (VS)Un jeune avocat assène un coup de pelle à son voisin

L'homme de loi, qui s'est déjà trouvé précédemment sur le banc des accusés, s'en serait pris à son voisin, retraité.

par
Christian Humbert
Le septuagénaire a pu esquiver le coup de pelle mais il est tombé dans la neige et son agresseur l'aurait alors roué de coups de poings et de pieds.

Le septuagénaire a pu esquiver le coup de pelle mais il est tombé dans la neige et son agresseur l'aurait alors roué de coups de poings et de pieds.

iStock

«Trou du cul. Je vais te faire un trou et t'enterrer vivant.» Ces propos fleuris seraient ceux d'un avocat valaisan. Déjà condamné en 2009 à Lausanne pour violence et menace contre des fonctionnaires, il a aussi été détenu en décembre 2017 dans le cadre d'une enquête le mettant en cause.

Lundi, au tribunal de Martigny, Eric* s'est donc à nouveau retrouvé sur le mauvais banc de la justice. Le trentenaire, qui assure n'être ni violent ni impulsif, serait passé des paroles aux actes, fin décembre 2014: il aurait frappé son voisin septuagénaire d'un coup de pelle à neige au visage. Si le retraité a pu se protéger avec la main, il serait tombé dans la neige et aurait ensuite été roué de coups de poing et de pied par Eric. Les faits se sont déroulés devant la maison de famille de l'avocat.

La procureure s'est montrée très sévère avec l'homme de loi qu'elle voudrait voir condamné à 180 jours-amende avec sursis de 3 ans et à une amende de 1500 francs. Elle a aussi réclamé une peine de 15 jours-amende avec sursis et une amende de 200 francs contre le retraité, qu'Eric accuse d'être à l'origine de la bagarre.

Les défenseurs des deux voisins irascibles ont chacun plaidé l'acquittement avec indemnités, mais pour des raisons différentes. Le jugement sera rendu aujourd'hui. Eric n'a pas été suspendu à ce jour.

*Prénom d'emprunt

Injures, menaces et procédures en série

Les relations tendues entre les deux voisins dateraient du temps du grand-père de l'avocat. Elles ne se sont pas calmées puisque ce énième dossier ne compte pas moins de mille pages d'injures, de menaces, de calomnies et de lettres de l'avocat aux impôts ou au procureur général, pour discréditer son voisin. Lequel n'est pas en reste dans cette dispute de longue haleine: le septuagénaire a lui aussi déjà été condamné pour des propos désobligeants visant Eric.

Ton opinion