Suisse/Syrie: Un jihadiste bâlois aurait été tué à Kobane
Publié

Suisse/SyrieUn jihadiste bâlois aurait été tué à Kobane

Un jeune homme de 21 ans de Liestal (BL), parti faire le jihad en Syrie, serait décédé. Le Bâlois est connu du Ministère public de la Confédération.

par
Marco Lüssi/ofu
Fatih est d'origine turque et a grandi à Liestal (BL).

Fatih est d'origine turque et a grandi à Liestal (BL).

Des photos morbides circulent actuellement sur le Net. Elles montrent le cadavre de Fatih*, un jeune homme de 21 ans, couché dans une mare de sang. Selon les informations que l'on retrouve sur internet, le combattant du groupe Etat islamique (EI) serait mort il y a quelques jours à Kobane, en Syrie. Fin juin, l'EI est en effet parvenu à reprendre des parties de la ville syrienne, située à la frontière de la Turquie.

Des recherches menées par nos collègues de «20 Minuten» montrent que Fatih, qui est d'origine turque, a grandi avec sa famille à Liestal, dans le canton de Bâle-Campagne. On ignore quand le jeune homme s'est rendu en Syrie pour y combattre aux côtés de l'EI. Nos collègues ne sont pas parvenus à parler avec sa famille.

Contacté, le Ministère public de la Confédération (MPC) confirme cependant que Fatih est connu des autorités sans donner davantage de précisions. Le MPC n'a pas voulu confirmer ou infirmer les informations selon lesquelles le jeune homme serait mort en Syrie. «Il nous faudrait des preuves concrètes, comme son cadavre, des preuves ADN ou alors une attestation officielle de son décès, avant de nous exprimer», précise le porte-parole André Marty.

«Il jouait avec des pantalons longs»

Une chose est cependant sure: l'été dernier Fatih jouait encore dans un club de football bâlois. Selon son ancien entraîneur, il était timide et sympathique.« On remarquait que l'islam était très important pour lui. Il jouait uniquement avec des pantalons longs parce que le Coran n'autorise pas aux hommes à montrer leurs jambes. Après trois mois chez nous, il s'est désinscrit. Il m'a dit qu'il retournait en Turquie.»

Dans une vidéo, publiée il y a deux ans sur le Net, Fatih explique comment il s'est tourné vers l'islam: «Allah m'a montré une vidéo sur internet d'un prêcheur allemand. Ça a provoqué un déclic chez moi. J'ai passé jours et nuits dans ma chambre pour me concentrer sur l'islam. Ma famille s'est fait du souci pour moi, mais c'est comme ça lorsqu'Allah nous montre le droit chemin. On oublie tout le reste.»

Selon les autorités fédérales, trois jihadistes suisses sont morts en Syrie et en Irak depuis 2001. Un autre décès n'a pas encore pu être confirmé. Si la mort de Fatih se révèle véridique, il s'agirait donc du quatrième décès confirmé d'une personne venant de Suisse.

Ton opinion