08.01.2016 à 14:00

SyrieUn jihadiste exécute sa propre mère en public

Une femme de 40 ans a été abattue d'une balle dans la tête par son fils de 20 ans. Elle s'était rendue à Raqa pour supplier son enfant de rentrer avec elle.

von
joc
1 / 448
29.06 La ville irakienne de Fallouja a été libérée de l'emprise de l'Etat islamique, mais elle a beaucoup souffert.

29.06 La ville irakienne de Fallouja a été libérée de l'emprise de l'Etat islamique, mais elle a beaucoup souffert.

Osamah Waheeb
31.05 Des jihadistes de l'Etat Islamique proposent des femmes sur le réseau social, pour les forcer à ce qu'ils appellent le «jihad sexuel».

31.05 Des jihadistes de l'Etat Islamique proposent des femmes sur le réseau social, pour les forcer à ce qu'ils appellent le «jihad sexuel».

Keystone/AP
24.05 L'ONU estime qu'il y a environ 50'000 personnes encore à Fallouja et qu'il est «important que les habitants puissent disposer de couloirs sûrs» pour fuir la ville.

24.05 L'ONU estime qu'il y a environ 50'000 personnes encore à Fallouja et qu'il est «important que les habitants puissent disposer de couloirs sûrs» pour fuir la ville.

Thaier Al-sudani

Un membre du groupe Etat islamique a mis à mort sa propre mère à Raqa, selon l'Observatoire syrien pour les droits de l'homme (OSDH), cité par CNN. La victime, une femme de 40 ans qui travaillait comme postière, avait quitté sa ville de Tabaqa pour rejoindre Raqa, fief de Daech, à une cinquantaine de kilomètres de là. La Syrienne voulait implorer son fils de 20 ans de quitter le groupe jihadiste et de rentrer avec elle.

Elle lui a notamment expliqué qu'elle craignait qu'il se fasse tuer dans des bombardements perpétrés par la coalition menée par les Etats-Unis. Insensible aux supplications de sa mère, le jihadiste s'est empressé de rapporter l'histoire à ses supérieurs, qui ont arrêté la quadragénaire. Devant une centaine de personnes rassemblées sur une place de Raqa, le jeune homme a abattu sa propre mère d'une balle dans la tête. Avant de rejoindre Daech, le jihadiste avait appartenu à l'Armée syrienne libre (ASL) et au Front Al-Nosra, filière syrienne d'al-Qaïda.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!