Un joggeur torse nu, ça vous énerve ou ça vous réjouit?
La peau nue assure une meilleure évaporation de la sueur, mais elle n’est pas protégée contre les UV.

La peau nue assure une meilleure évaporation de la sueur, mais elle n’est pas protégée contre les UV.

Getty Images/iStockphoto
Publié

Masculinité toxique?Un joggeur torse nu, ça vous énerve ou ça vous réjouit?

L’exhibition des pecs et des abdos d’un coureur provoque des réactions contrastées. Un physiologiste rappelle toutefois que c’est un bon moyen d’éviter la surchauffe.

par
Emmanuel Coissy

Avec l’arrivée des beaux jours, les corps se dénudent. En particulier ceux des sportifs amateurs qui exhibent leur torse quand ils s’entraînent dans l’espace public. Certaines personnes apprécient le fait de pouvoir ainsi se rincer l’œil. D’autres - elles sont très nombreuses - sont agacées par le sans-gêne de joggeurs prétentieux et dénoncent une forme de masculinité toxique.

Voici ce qu’il ressort d’un article publié, cette semaine, par nos collègues de «20 Minuten». Du côté des femmes, les commentaires indignés dénoncent notamment l’inégalité de traitement entre les sexes qui interdit à la gent féminine de dévoiler sa poitrine. «Mêmes droits pour tous», lit-on sur le site alémanique. De leur côté, les mecs dénoncent surtout ce qu’ils ressentent comme une aberration. «Ça n’est pas du tout pratique!, s’exclame l’un d’eux. Je fais du jogging. Le T-shirt me protège des insectes volants et des coups de soleil.»

Certaines personnes dénoncent l’inégalité de traitement entre homme et femme.

Certaines personnes dénoncent l’inégalité de traitement entre homme et femme.

RUN 4 FFWPU/Pexels

Mieux évacuer la chaleur

Quoi qu’en disent les détracteurs, le fait de courir torse nu revêt quand même un avantage physiologique, assure Chris Minton, professeur de physiologie de l’Université de l’Oregon, interrogé par le magazine américain «Men’s Journal». Selon le spécialiste qui étudie la réaction des athlètes face à la chaleur, «quand on ne porte pas de vêtements, l’évacuation de la chaleur corporelle fonctionne mieux grâce à l’évaporation de la sueur. Comme tout coureur le sait, ce n’est pas nécessairement la chaleur qui rend la course difficile, en été, mais l’humidité. Plus l’air est chargé en vapeur d’eau, moins la sueur peut s’évaporer.» L’universitaire rappelle toutefois que les UV sont un problème pour la peau. Donc il vaut mieux courir torse nu à l’ombre et porter un T-shirt clair quand le soleil brille.

Ton opinion

58 commentaires