Arrestation de Ratko Mladic: «Un jour historique» pour la justice internationale

Actualisé

Arrestation de Ratko Mladic«Un jour historique» pour la justice internationale

L'arrestation de Ratko Mladic, constitue «un jour historique pour la justice internationale», a estimé à Paris le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon.

Le secrétaire général de l'ONU se félicite de l'arrestation du criminel de guerre.

Le secrétaire général de l'ONU se félicite de l'arrestation du criminel de guerre.

«C'est un jour historique pour la justice internationale, qui marque un progrès dans notre volonté de mettre fin à l'impunité», a déclaré Ban Ki-moon, en marge d'une rencontre au siège de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco).

Le secrétaire général des Nations unies a tenu à remercier «pour leurs efforts» le gouvernement et le président serbes Boris Tadic.

M. Tadic avait annoncé peu auparavant l'arrestation jeudi dans la matinée de Ratko Mladic, en Serbie.

«Le processus d'extradition est en cours», vers la Haye, où siège le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), qui a inculpé Ratko Mladic pour génocide pour son rôle pendant la guerre de Bosnie, a poursuivi M. Tadic.

Ratko Mladic est inculpé de génocide par le TPIY pour son rôle pendant la guerre inter-communautaire en Bosnie de 1992-1995. Il est considéré comme le principal responsable du massacre de Srebrenica, qui a coûté la vie à quelque 8.000 musulmans de Bosnie en 1995. (afp)

La Croatie salue l'arrestation de Ratko Mladic

La Première ministre croate, Jadranka Kosor, a salué jeudi l'arrestation de Ratko Mladic, l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, et souhaité celle de Goran Hadzic, un ancien chef des Serbes de Croatie.

«L'arrestation de Ratko Mladic est une bonne nouvelle pour nous tous, pour le monde entier (...) C'est une bonne nouvelle pour la justice, (pour) rétablir la stabilité et la paix dans cette partie du monde», a déclaré la dirigeante croate.

«Nous nous attendons également à l'arrestation de Goran Hadzic», également recherché par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), a indiqué Mme Kosor.

Le président serbe Boris Tadic a annoncé à Belgrade l'arrestation jeudi matin en Serbie de Ratko Mladic.

Ton opinion