Actualisé

CélébrationUn jour sans Facebook?Tout sauf insurmontable!

Ce mercredi 28 février coïncide avec la journée mondiale sans Facebook. Allez-vous tenir toute une journée loin du réseau de Mark Zuckerberg? La majorité de nos lecteurs sondés y croient dur comme fer!

par
cam
Rester éloigné de ses amis virtuels le temps dune journée: pour certains, lidée ne déplaît pas.

Rester éloigné de ses amis virtuels le temps dune journée: pour certains, lidée ne déplaît pas.

Captain_galaxy

Il s'agit le plus souvent d'un réflexe. Le smartphone à peine en main, vous voilà déjà actif sur l'app Facebook, histoire de ne pas rater une info «essentielle» postée depuis votre dernière visite (il y a moins d'une heure). C'est donc la journée idéale pour montrer que vous êtes capable de vous en passer! Le but des promoteurs de cette démarche est de lutter contre l'addiction aux réseaux sociaux.

Et cela semble être la volonté d'une grande partie de nos lecteurs: près des deux tiers estiment que «c'est une très bonne idée», selon notre sondage en ligne. Ils s'engagent à ne pas se connecter à leur compte durant 24 heures. Notre panel féminin affiche même davantage de détermination: 67,6%, contre 61,7% de nos lecteurs. Ces derniers apprécient moins qu'on leur dise «ce qu'ils doivent faire». On notera aussi qu'une part minime de notre panel (moins de 3%) estime que même si elle voulait respecter cette journée, elle n'y arriverait pas. Quant à l'âge des sondés, il ne change pas leur détermination: 63% de lecteurs de moins de 30 ans sont favorables à cette journée de déconnexion. C'est à peine plus, 66%, chez les plus âgés.

Qu'en est-il du degré de dépendance de nos lecteurs, selon leur propre perception? Seuls 5% se disent complètement accros, tandis qu'une majorité (41,7%) assure que ce n'est «pas du tout le cas». Un sondé sur 5 (21,6%) estime être modérément dépendant et 3 sur 10 «pas vraiment». Dans les faits, notre lectorat féminin avoue se rendre plus fréquemment sur Facebook: 55% de nos sondées le consultent «plusieurs fois par jour, voire très souvent tout au long de la journée». Un pourcentage qui tombe à 35% chez nos lecteurs. Enfin, privés de Facebook durant 24 heures, qu'est ce qui manquera à nos sondés? Assurément de suivre les fils d'actu, loin devant la publication de photos ou de vidéos...

Notre sondage a été réalisé auprès de 1912 internautes du 23 au 27 février.

Dans notre section des commentaires, racontez-nous votre journée, sur ou en dehors de Facebook!

Ton opinion