Tempête «Quentin»: Un journaliste chute au 20 heures de TF1
Actualisé

Tempête «Quentin»Un journaliste chute au 20 heures de TF1

Le métier de reporter comporte des risques quelques fois. Et pas besoin d'aller en Irak ou à Gaza pour s'en apercevoir. La Bretagne peut très bien faire l'affaire.

Alors qu'il couvrait l'évènement à la façon des plus grands reporters anglo-saxons qui se placent dans les ouragans, Tristan Walleckx journaliste de TF1 s'est fait quelque peu bousculer par la tempête qui s'est abattue en Bretagne lundi dernier.

L'homme couvrait l'évènement depuis la ville de Pornichet pour le 20 h de Laurence Ferrari, quand il a fait une chute en direct, sortant même du champs de la caméra.

Ton opinion