Presse: Un journaliste de «Vigousse» condamné pour diffamation

Publié

PresseUn journaliste de «Vigousse» condamné pour diffamation

Un rédacteur du journal satirique a écopé de jours-amende avec sursis pour un article sur le secrétaire général de Versoix.

L’avocat du journal «Vigousse» compte s’opposer à la décision de justice.

L’avocat du journal «Vigousse» compte s’opposer à la décision de justice.

TDG

Un journaliste de «Vigousse» a été sanctionné par la justice vaudoise. Condamné pour diffamation, il a écopé de 40 jours-amende à 50 francs par jour avec un sursis de 2 ans, comme le relatent plusieurs médias, dont la «Tribune de Genève» et «Le Courrier». Le rédacteur devra en outre s’acquitter d’une amende de 400 francs et des frais de procédure. Les faits reprochés concernent un article paru en septembre 2021, au sujet de la commune de Versoix et de son secrétaire général, où étaient évoqués un «climat de terreur», ainsi que de «graves dysfonctionnements» dans l’administration municipale. La Ville de Versoix et son secrétaire général avaient déposé plainte.

Dans son ordonnance, le procureur chargé du dossier relève que des termes employés dans l’article «portent atteinte à l'honorabilité et l’intégrité» du secrétaire général et que la «publication litigieuse ne repose manifestement sur aucun motif d’intérêt privé ou public suffisant». L’avocat de «Vigousse» a annoncé son intention de s’opposer au jugement. A la suite de l’article, des élus municipaux avaient réclamé une enquête et avaient alerté le Conseil d’Etat. Le Conseil administratif avait choisi de confier à un expert externe un «diagnostic organisationnel».

(leo)

Ton opinion