Un journaliste italo-suisse enlevé par les talibans
Actualisé

Un journaliste italo-suisse enlevé par les talibans

Les talibans ont affirmé avoir «arrêté» un «espion britannique» travaillant pour le journal «La Reppublica». Aucune revendication n'est pour l'heure parvenue aux autorités italiennes.

Le Département fédéral des affaiers étrangères (DFAE) a connaissance du cas, a indiqué mercredi à l'ATS son porte-parole Lars Knuchel. Il se tient en contact avec les autorités italiennes et la famille de Daniele Mastrogiacomo. L'homme, 53 ans, est suisse par sa mère.

Le ministre italien des affaires étrangères Massimo D'Alema avait indiqué mardi que le journaliste avait disparu depuis dimanche. Le rédacteur en chef du quotidien italien avait précisé que son correspondant se trouvait dans l'ancien fief taliban de Kandahar (sud).

Les autorités italiennes n'avaient reçu mercredi aucune revendication. Daniele Mastrogiacomo «serait apparemment entre les mains des talibans dans la province d'Helmand», selon l'ambassadeur italien à Kaboul Ettore Francesco Sequi.

La province d'Helmand échappe en grande partie au contrôle des autorités et plusieurs journalistes y ont été enlevés ou «arrêtés» ces derniers mois, avant d'être relâchés. (ats)

Ton opinion