Actualisé 26.04.2016 à 00:32

Liberté de la presseUn journaliste tué devant chez lui au Mexique

Cinq reporters ont été tués depuis le début de l'année dans le pays.

Francisco Pacheco, journaliste mexicain, a été tué devant son domicile. (Lundi 25 avril 2016)

Francisco Pacheco, journaliste mexicain, a été tué devant son domicile. (Lundi 25 avril 2016)

photo: Keystone

Un journaliste a été abattu lundi 25 avril devant son domicile dans l'Etat de Guerrero, dans le sud du Mexique, ce qui porte à cinq le nombre de reporters tués au Mexique depuis le début de l'année, ont annoncé les autorités et l'ONG RSF.

Francisco Pacheco, 49 ans, était le rédacteur en chef de l'hebdomadaire local Foro de Taxco et collaborait également au quotidien El Sol de Acapulco et avec la radio Capital Maxima.

«Il rentrait chez lui après avoir déposé sa fille à l'école. Lorsqu'il se trouvait devant sa maison, on a tiré sur lui», a déclaré à l'AFP Victor Ruiz, correspondant de Reporters sans frontières (RSF) au Mexique, qui a demandé au procureur une enquête «sérieuse et efficace».

Critique envers la municipalité

Les autorités ont confirmé à l'AFP le meurtre du journaliste, qui a été «retrouvé sans vie à l'extérieur de son domicile» situé dans la ville de Taxco, réputée pour ses bijoux en argent, peu avant 07h00 du matin.

Francisco Pacheco était considéré comme «un journaliste critique envers l'administration municipale de Taxco», selon le représentant de RSF. Il faisait «un journalisme d'investigation» et avait publié, ces derniers mois, «une série d'articles qui dénonçaient les irrégularités du gouvernement municipal» de Taxco (104'000 habitants), située à 185 km de Mexico.

L'Etat de Guerrero et ceux de Oaxaca et de Veracruz sont parmi les plus dangereux du Mexique pour les journalistes, selon RSF, qui totalise 92 reporters tués depuis 2000 tandis que 17 sont portés disparus. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!