Moscou: Un juge froidement abattu dans son immeuble
Actualisé

MoscouUn juge froidement abattu dans son immeuble

Un juge du tribunal de Moscou qui avait fait condamner des néo-nazis a été abattu lundi dans la cage d'escalier de son immeuble.

Le corps du juge a été retrouvé dans la cage d'escalier de son immeuble, à Moscou, en Russie.

Le corps du juge a été retrouvé dans la cage d'escalier de son immeuble, à Moscou, en Russie.

Edouard Tchouvachov a été tué par balle dans sa cage d'escalier, dans le centre de Moscou, selon la Commission d'enquête, plus haute instance d'investigations du pays. Son meurtrier a utilisé un silencieux et n'a laissé aucune douille.

Les enquêteurs ont récupéré les images d'une caméra de vidéosurveillance montrant un homme de type slave, âgé d'une trentaine d'années, sortir de l'immeuble du magistrat. «Nous avons des pistes réelles», a expliqué un enquêteur, Piotr Titov, à la télévision.

En charge de l'affaire des «Loups blancs»

Le juge, âgé de 47 ans, avait présidé plusieurs procès médiatisés. Il avait notamment été chargé en février de l'affaire des «Loups blancs», un gang de skinheads majoritairement mineurs accusés d'avoir tué six personnes d'Asie centrale. Ils avaient été condamnés à des peines allant jusqu'à 23 ans de prison.

Tchouvachov avait commencé à recevoir des menaces pendant le procès, selon Sova, organisation indépendante de surveillance des crimes racistes et extrémistes. La directrice adjointe de l'organisme, Galina Kozhevnikova, a rapporté qu'un dirigeant du mouvement ultranationaliste Russky Obraz avait écrit en janvier sur son blog que Tchouvachov était favorable au meurtre des Russes ethniques.

Des appels au meurtre

Le message, qui s'accompagnait d'une photo du magistrat, avait entraîné des appels à tuer le juge, mais avait été retiré. L'auteur présumé du message, Alexandre Baranovski, a démenti ces accusations, les qualifiant d'``absurdes». «Le nationalisme est un épouvantail très pratique qui peut être utilisé pour tout crime important ces derniers temps», a-t-il déclaré à l'Associated Press.

Il a ajouté que ses partisans avaient été satisfaits de l'issue du procès des «Loups blancs», car aucun accusé n'a été condamné à la prison à perpétuité. «Les nationalistes ne se sont jamais plaints de Tchouvachov. La façon dont il a mené ce procès était normale».

Depuis le début de l'année, 12 personnes ont été tuées et plus de 70 blessées dans des attaques racistes, selon Sova. En 2009, 71 personnes ont été tuées et 333 autres blessées. (ap)

Ton opinion