Affaire Johnny Depp: Un juge rejette la demande d’Amber Heard pour un nouveau procès

Publié

Affaire Johnny DeppUn juge rejette la demande d’Amber Heard pour un nouveau procès

L’actrice, condamnée pour diffamation à l’encontre de son ex-mari en juin, demandait l’annulation du verdict en raison de doutes sur l’identité d’un des jurés.

Un magistrat du tribunal de Fairfax, près de Washington, a estimé qu’Amber Heard n’avait «subi aucun préjudice».

Un magistrat du tribunal de Fairfax, près de Washington, a estimé qu’Amber Heard n’avait «subi aucun préjudice».

AFP

L’actrice Amber Heard a été déboutée mercredi de sa demande de nouveau procès dans le cadre de sa bataille légale contre son ancien mari Johnny Depp, qu’elle accuse de violences conjugales, ce qu’il nie.

La comédienne, qui a récemment perdu un procès en diffamation contre la star des «Pirates des CaraÏbes», demandait l’annulation du verdict en raison de doutes sur l’identité d’un des jurés. Mais la juge Penney Azcarate, qui avait présidé les débats au tribunal de Fairfax, près de Washington, a rejeté sa demande, estimant qu’elle n’avait «subi aucun préjudice» lors du procès.

L’actrice de 36 ans, connue pour ses rôles dans «Justice League» et «Aquaman», affirmait qu’un des jurés n’était pas celui qui avait reçu une convocation du tribunal. Il portait le même nom, habitait la même adresse, et la convocation ne mentionnait aucune date de naissance. Pour un homme, il est courant aux États-Unis d’avoir le même nom que son père, avec le suffixe «Junior» ou «IIIe».

«Aucune preuve de fraude»

«Le juré a été approuvé (par les deux parties), est resté avec le jury, a délibéré et est parvenu à un verdict», a écrit la juge Azcarate dans sa décision, estimant qu’il n’existait «aucune preuve de fraude ou de faute». «La seule preuve devant cette cour est que ce juré et tous les autres ont respecté leur serment, les instructions et les ordres de la cour. Cette cour est liée par la décision compétente du jury», a-t-elle expliqué.

Johnny Depp, 59 ans, avait poursuivi en diffamation son ex-femme, qui s’était décrite dans une tribune publiée par le «Washington Post» en 2018 comme «une personnalité publique représentant les violences conjugales», sans nommer son ex-mari.

Il réclamait 50 millions de dollars en dommages et intérêts, estimant que la tribune avait détruit sa carrière et sa réputation. Amber Heard avait contre-attaqué et demandait le double. À l’issue de six semaines de débats, les jurés du tribunal de Fairfax, ont conclu le 1er juin que les ex-époux s’étaient mutuellement diffamés. Mais ils ont octroyé plus de 10 millions de dollars à Johnny Depp, contre 2 millions seulement pour Amber Heard.

Ultra-médiatisé

Le procès, ultra-médiatisé et diffusé en direct à la télévision, a été suivi par des millions de téléspectateurs dans le monde et provoqué un déchaînement de messages insultants envers l’actrice sur les réseaux sociaux. Lors du procès, elle avait raconté plusieurs scènes de violences, notamment un viol en mars 2015 en Australie, où Johnny Depp tournait le cinquième épisode de «Pirates des Caraïbes».

Les deux acteurs avaient débuté une relation amoureuse en 2011 et s’étaient mariés en 2015. Mais Amber Heard avait demandé le divorce en 2016, affirmant être victime de violences conjugales, ce que Johnny Depp a toujours nié. Elle avait abandonné ces accusations quand le divorce avait été prononcé en 2017.

(AFP)

Ton opinion

17 commentaires