Actualisé 25.05.2019 à 19:23

BerneUn kidnappeur se balade-t-il dans le canton?

Deux écoles bernoises ont mis en garde les parents d'élèves contre un inconnu ayant tenté d'attirer des enfants dans sa voiture. Selon la police, des vérifications sont en cours.

de
km/ofu
1 / 4
L'école primaire Neumatt de Belp (BE) a envoyé un courrier inquiétant aux parents d'élèves, le 16 mai 2019. Dans l'écrit, elle explique qu'un homme a abordé une écolière sur le toit de l'aula avant de lui demander de le suivre.

L'école primaire Neumatt de Belp (BE) a envoyé un courrier inquiétant aux parents d'élèves, le 16 mai 2019. Dans l'écrit, elle explique qu'un homme a abordé une écolière sur le toit de l'aula avant de lui demander de le suivre.

Google Maps
Une affaire similaire s'est produite à quelques jours d'intervalle à Kilchberg (BE).

Une affaire similaire s'est produite à quelques jours d'intervalle à Kilchberg (BE).

Google Maps
Le 20 mai 2019, une écolière a été abordée par un automobiliste sur le chemin de l'école. L'homme aurait exigé qu'elle le rejoigne dans son auto.

Le 20 mai 2019, une écolière a été abordée par un automobiliste sur le chemin de l'école. L'homme aurait exigé qu'elle le rejoigne dans son auto.

Google Maps

Depuis deux semaines, l'inquiétude règne dans diverses communes bernoises. Deux écoles ont envoyé à la mi-mai une lettre aux parents pour les mettre en garde: à Belp, une écolière de 2e année primaire affirme avoir été abordée par un homme inconnu sur le toit de l'aula. L'individu aurait saisi son sac à dos avant de lui dire de venir avec lui.

Quatre jours plus tard, un cas similaire se serait produit à Kirchberg. Un automobiliste aurait abordé une élève de 7e année sur le chemin de son école pour lui demander une adresse. Il aurait ensuite exigé qu'elle le rejoigne dans sa voiture.

Rappeler le bon comportement à adopter

Dans les deux cas, les fillettes se sont enfuies et ont signalé l'affaire à leurs écoles, qui ont immédiatement prévenu les parents. Dans les lettres envoyées, les établissements demandent aux parents de rappeler à leurs enfants comment se comporter avec des personnes étrangères, mais aussi de les rassurer.

Contactée, la porte-parole de la police cantonale, Jolanda Egger, confirme que des vérifications sont en cours pour l'affaire de Kirchberg. En revanche, les forces de l'ordre n'auraient reçu aucun signalement pour Belp. «À l'heure actuelle, nous ne disposons donc d'aucun indice permettant de faire le lien entre les deux affaires.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!