Un Lambiel retrouvé s'offre la médaille du courage
Actualisé

Un Lambiel retrouvé s'offre la médaille du courage

PATINAGE – Auteur d'un libre du meilleur cru, Lambiel a conquis le bronze aux Mondiaux de Tokyo. Brian Joubert a remporté le titre.

Stéphane Lambiel s'est réconcilié avec ses fans et avec lui- même. 6e du programme court la veille, il a accueilli sa performance comme une victoire personnelle. «Aujourd'hui, l'énergie était de retour, je me suis battu. Je ne peux rien regretter», a déclaré le champion du monde déchu, qui a reçu l'ovation du public pour son flamenco.

Eblouissant dans l'expression artistique, le Valaisan a été infiniment meilleur que la veille en technique, mais pas impeccable non plus. Il a retourné un de ses quadruples toeloops et a manqué son triple flip, perdant quelques points au passage, mais qui n'auraient toutefois pas suffi pour revenir sur Joubert.

Le Français s'est imposé avec 240,85 pts, contre 237,95 à son dauphin, le Japonais Daisuke Takahashi. Avec 233,35 pts, Lambiel a réussi le deuxième total de sa carrière. Après son impasse sur les Européens, le Valaisan était attendu au tournant. Il estime, eu égard aux difficultés rencontrées, avoir franchi «une étape» sur son parcours. «En sport, si quelqu'un est plus fort que vous, il vous faut l'accepter», a-t-il dit. Le plus fort était Brian Joubert, même si le Français n'a pas été étincelant. Son expression est toujours un peu mécanique, et ses sauts ont été moins audacieux qu'à d'autres occasions. Enfin, le Bernois Jamal Othmal a conservé le 18e rang qu'il occupait la veille après le programme court. Il n'a pas osé tenter le triple axel.

(si)

Ton opinion