UNIGE: Un lien entre pollution et hausse des infections au Covid-19?
Publié

UNIGEUn lien entre pollution et hausse des infections au Covid-19?

Un épidémiologiste de l’Université de Genève fait un lien entre la propagation du Covid-19 et la qualité de l’air, notamment sa concentration en particules fines. Plusieurs études vont dans ce sens, mais les autorités n’ont pas formellement établi ce lien.

par
th/20minutes
La pollution aux particules fines pourraient favoriser les contaminations.

La pollution aux particules fines pourraient favoriser les contaminations.

La pollution aux particules fines a-t-elle favorisé un rebond des infections, voire même une hausse des hospitalisations dues au Covid-19? C'est l'hypothèse partagée par Antoine Flahault, professeur de santé publique et directeur de l’Institut de santé globale, de l’Université de Genève, dans le journal «Le Monde».

Le scientifique avance plusieurs arguments: les particules fines pourraient être vectrices du virus dans l'air, et la pollution fragiliserait certains organismes in fine plus vulnérables à une contamination au Covid-19. «Le rôle des concentrations élevées en particules fines dans l’air pourrait être l’un des facteurs déterminants majeurs tant de la transmission que de la gravité du Covid-19», estime le professeur Flahaut dans le quotidien français.

Il cite également l'impact potentiel et non-anodin du nuage du Sahara remonté sur l'Europe à plusieurs reprises en ce début d'année, et de manière marquées les 20 et 21 février. Rappelons que la Suisse a largement été concernée par ce phénomène. De plus, plusieurs études de l’EPFZ et d’instituts italiens datant de novembre 2020 vont dans le même sens. Cependant, les autorités suisses n’ont encore fait aucun lien entre les épisodes de pollution et les contaminations ou hospitalisations au Covid-19.

Coronavirus: Baisse de la pollution en Europe (mars 2020)

Ton opinion

298 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Oui et

11.03.2021, 19:42

C'est le Gen'vois staïle

H1N1

11.03.2021, 17:45

Rien de nouveau. Des scientifiques allemands avaient déjà fait le lien entre virus et pollution en avril 2020. Si on considère la pollution alarmante, non seulement de l'air, mais aussi des sols et de l'eau, la destruction des forêts tropicales et des habitats des animaux sauvages, il y a de fortes probabilités qu'il y aura toutes sortes de nouveaux virus dans le futur. Navré de vous faire peur. Les lois de la nature sont plus fortes que les lois établies par les hommes, notamment celles de la maximisation des rendements et des profits.

La vérité est ailleurs

11.03.2021, 14:38

"mais les autorités n’ont pas formellement établi ce lien."... Ben tiens donc comme c'est étonnant... ou pas. Reconnaître d'avoir tort n'est pas trop dans les gênes des autorités. Du coup, covid-19, vient surement d'ailleurs que ce que l'on veut bien nous faire croire. Ils n'oseront pas nous dire que les premiers fautifs, ce sont eux. Il a bon dos le chauve-pangolin de la souris écaillée. La fonte de la calotte n'a pas fini de nous sortir des virus inconnus, mais faut trouver des fautifs autres que ceux qui le sont vraiment. Au final c'est Greta qui a raison, elle le dit dans le reportage fait sur elle. :o)D