Alpage - Un loup a sévi dans l’Oberland bernois
Publié

AlpageUn loup a sévi dans l’Oberland bernois

Après des attaques dans plusieurs cantons ces dernières semaines, un prédateur s’en est pris à des moutons de la région de Rosenlaui durant la nuit du 8 au 9 août.

Les attaques de loup se sont multipliées en Suisse ces dernières semaines.

Les attaques de loup se sont multipliées en Suisse ces dernières semaines.

Unsplash / Image d’illustration

Des attaques de loup ont été recensées à plusieurs reprises cet été, notamment dans le val d’Hérens (VS), le Jura Vaudois et dans les Grisons. Depuis le 15 juillet, l’ordonnance sur la chasse est entrée en vigueur et permet d’abattre un prédateur s’il a tué deux bovins ou dix moutons ou chèvres.

Dans l’Oberland bernois, 38 moutons ont été retirés de l’alpage de Scheenenbüehlen, dans la région de Roselaui, en prévention d’une nouvelle attaque d’un loup, après celle qui s’est produite dans la nuit du 8 au 9 août, indique la «Berner Zeitung». «Une bête a été retrouvée morte, deux autres ont été blessées et une quatrième a disparu», indique Thomas Knutti, de l’Association pour la protection des animaux sauvages et de ferme contre les grands carnivores du canton de Berne. Et d’ajouter: «Si le Conseil fédéral ne prend pas de mesures immédiates, les alpages ne seront plus utilisés comme pâturages et disparaîtront.»

Déjà connu des services de la chasse

Le 23 juillet, l’ADN prélevé après des morsures d’animaux a permis d’identifier l’origine du loup. Il provient d’Italie. L’inspection de la chasse suppose que l’attaque du 9 août a été portée par le même loup. De plus, la région connaît également des incidents causés par des lynx. «Mais nous ne constatons pas d’augmentation significative par rapport aux autres années», tempère l’inspection de la chasse.

(comm/ahr)

Ton opinion