Actualisé 27.04.2009 à 10:17

Haute-SavoieUn loup rôde aux portes de Genève

Deux brebis ont été attaquées ce week-end à La Motte, située à 13 km de la frontière avec la Suisse.

de
Jacqueline Favez

Week-end noir pour Jean-Luc Saxod, qui a retrouvé coup sur coup deux brebis mortes, une samedi matin et une autre hier matin. «Dans le même parc», précise l'éleveur de La Motte, village de la commune de Cernex, situé à 13 km de la frontière. Mais ses bêtes ont-elle vraiment été victimes d'un loup? «Deux personnes l'ont aperçu l'autre soir. Et vu la manière, ce n'est pas un caniche qui a pu faire ça. En plus, les morsures étaient les mêmes que la dernière fois.» Car Jean-Luc Saxod avait déjà perdu deux brebis, en octobre dernier. Et il vient juste d'être indemnisé par l'Etat, ce qui ne laisse aucun doute sur l'identité du «grand canidé» tueur, selon les termes utilisés par les autorités avant les résultats d'expertise. En effet, si l'attaque est le fait d'un chien errant, c'est à l'assurance de l'éleveur de payer.

Avec le nombre de cas recensés ces dernières semaines dans la région et relatés par Le Dauphiné Libéré, il semble difficile de nier la présence du loup en Haute-Savoie. La semaine passée encore, des brebis ont été la proie d'un prédateur du côté d'Entremont. Le lendemain, vers La Roche-sur-Foron, c'est carrément un petit veau, né le jour précédent, qui a été égorgé.

Les éleveurs commencent à hausser le ton, réclamant un «permis de tuer» à l'encontre du loup. Face à l'inquiétude grandissante, une manifestation s'est tenue samedi passé à Thônes. Toujours selon Le Dauphiné, plus de 4500 personnes y ont participé, venues de toute la Haute-Savoie, mais aussi de l'Isère et de la Drôme.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!