Valais: Un loup tiré illégalement à Rarogne?
Actualisé

ValaisUn loup tiré illégalement à Rarogne?

Alors que le Conseil des Etats vient de refuser que le loup puisse être chassé toute l'année, la carcasse d'un animal a été retrouvée sur les berges du Rhône en Valais. La bête aurait été abattue, selon des informations du «Tages-Anzeiger».

La carcasse retrouvée au bord du Rhône pourrait être celle d'un loup.

Le cadavre d'un canidé a été retrouvé lundi par un pêcheur sur les berges du Rhône à l'ouest de Rarogne (VS), a déclaré Peter Scheibler, responsable du Service de la chasse, de la pêche et de la faune du canton du Valais, interrogé vendredi par l'ats. Il confirmait ainsi une information publiée par le Walliser Bote de la veille.

Le pêcheur a signalé sa découverte au garde-chasse. Comme le cadavre est dans un état de décomposition avancé, l'animal ne peut pas être identifié avec certitude, estime Peter Scheibler. Vu sa taille, il n'est pas exclu qu'il s'agisse bien d'un loup.

Un examen de l'animal a été ordonné mercredi à la clinique vétérinaire de Berne. Le cadavre sera autopsié pour déterminer les causes de la mort et le type d'animal dont il s'agit exactement.

Ministère public impliqué

S'il devait effectivement s'agir d'un loup mort de manière violente, il s'agirait d'une infraction à la législation sur la chasse. Le cas serait poursuivi d'office par le Ministère public.

Reste que selon des informations du «Tages-Anzeiger», les autorités valaisannes en sauraient davantage que ce qu'elles veulent bien dévoiler. Deux sources indépendantes auraient assuré ce vendredi au quotidien alémanique que la bête retrouvée morte est bien un loup. Des radiographies, effectuées mardi déjà, auraient par ailleurs prouvé la présence de résidus de balles à l'intérieur du corps de l'animal. Contactées par le journal, les autorités n'ont pas souhaité commenter ces informations tant qu'elles n'auront pas reçu le rapport final du Tierspital à Berne.

Ces dernières années, un ou plusieurs loups ont été régulièrement aperçus dans le périmètre au sud de Rarogne. La présence d'un couple y a été signalée récemment. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion