Grands prédateurs: Un lynx vaudois sera envoyé en Autriche

Actualisé

Grands prédateursUn lynx vaudois sera envoyé en Autriche

Le nombre de lynx ayant doublé en deux ans dans les Alpes vaudoises, une femelle sera capturée et transférée en Autriche, afin de réduire l'impact de l'animal sur les chevreuils et les chamois.

Le suivi des populations de lynx réalisé durant l'hiver 2009-2010 a permis d'en dénombrer seize dans les Alpes vaudoises. C'est huit de plus que deux ans auparavant, a souligné jeudi le Gouvernement vaudois dans un communiqué.

Le parc national autrichien des Kalkalpen désire renforcer ses effectifs de lynx par de nouveaux lâchers. L'Office fédéral de l'environnement, les cantons ainsi que les experts du Concept lynx suisse soutiennent ce projet.

Déjà un transfert l'hiver passé

Durant l'hiver 2010-2011 une femelle capturée dans les Préalpes fribourgeoises avait déjà été lâchée avec succès en Autriche. Cet hiver, de nouvelles tentatives auront lieu afin de capturer une femelle supplémentaire dans la population des Alpes suisses et un mâle dans le Jura.

Les tentatives se concentreront dans les Alpes vaudoises jusqu'à fin mars, avant d'être éventuellement étendues aux Préalpes fribourgeoises et bernoises. Dans la région du Jura, des boîtes-pièges seront posées dans les cantons de Neuchâtel et de Soleure.

Contenir les dégâts

Le Conseil d'Etat vaudois «exprime clairement sa volonté de diminuer le nombre de lynx dans le canton». Il s'agit de «contenir les dégâts qu'ils provoquent tant chez les éleveurs qu'auprès des chevreuils et chamois». Ces populations ne se reconstituent que très difficilement en dépit d'une chasse moins intensive, note le gouvernement.

Des discussions sont en cours avec l'Autriche pour placer deux autres lynx vaudois. Par ailleurs, le Conseil d'Etat a demandé à plusieurs reprises que des compétences supplémentaires soient accordées aux cantons en matière de gestion des grands prédateurs.

(ats)

Ton opinion