Précipitation médiatique: Un magazine enterre trop vite Jade Goody
Actualisé

Précipitation médiatiqueUn magazine enterre trop vite Jade Goody

L'histoire de Jade Goody, la star mourante de la télé-réalité, a franchi une nouvelle étape que même la famille ne peut accepter. Le magazine britannique «OK» la considère comme morte dans son dernier numéro.

Le magazine britannique «OK» a déjà publié ses adieux à Jade, preuve que sa propre destinée ne lui appartient plus, ni à sa famille d'ailleurs. Pour la presse de boulevard, elle est déjà morte! «En hommage à Jade Goody: 1981-2009», peut-on lire sur la couverture du dernier magazine.

Les photos misent aussi sur l'émotionnel: «Jade et ses deux fils désolés, même grands yeux, le regard tourné vers le ciel...»

En phase finale d'un cancer de l'utérus, cette star d'un reality-show TV est devenue une figure nationale en Grande-Bretagne.

Tout a été calculé

Avec la couverture du magazine «OK», une étape de plus est franchie dans l'émotionnel et le traitement de l'information, ou plutôt de la désinformation. Selon les quotidiens «The Sun», «Daily Mail», et «Daily Mirror», la famille de Jade Goody est extrêmement choquée et exige des excuses. Le porte-parole des Goody, Max Clifford, affirme: «C'est une tactique, tout a été calculé, on annonce déjà sa mort». Le rédacteur en chef se serait déjà excusé personnellement, essayant de sauver l'exclusivité médiatique conclue avec la famille. Les articles sur le mariage de Jade avaient, eux, beaucoup plu à la principale intéressée et à sa famille.

Morte ou vive

Les dernières semaines de la vie de Jade appartiennent bel et bien au magazine «OK», qui acheté son histoire, mais aussi sa vie, s'assurant ainsi les droits de publication en exclusivité à l'occasion de son mariage pour la somme coquette de 1,2 millions de francs...

Oliver Baroni/pim

Ton opinion